11/05/16

Julia exotique

Dès la sortie de la nouvelle collection République du Chiffon mi-avril, j’ai passé commande pour la veste Julia. J’ai utilisé un jacquard de mon stock (Sacrés Coupons) acheté je crois sur un coup de tête, car une fois à la maison, je réalisais que le tissu manquait un peu de subtilité…  

La réalisation de la veste  s’est très bien passée jusqu’à l’étape de l’assemblage des empiècements et des enformes bas de veste. D’une part, il y avait une petite différence de hauteur des pièces devant et dos, mais surtout au moment de l’assemblage à la veste, les empiècements devant et enformes devant étaient trop courts. Comme il me restait très peu de tissu contrastant pour retailler de nouvelles pièces, j’avoue que j’étais bien embarrassée. J’y suis parvenue tant bien que mal et sans respecter le droit fil dans mes chutes. Voici mes modifications pour une veste en taille 36 :

- diminuer la hauteur des empiècements bas devant et des enformes bas devant afin qu’elle soit identique à celle des pièces dos correspondantes (0,5 cm à peu près)

- augmenter de 3 cm la longueur des empiècements bas devant et des enformes bas devant

Je n’ai peut-être pas compris le montage. Aussi si vous  avez réalisé cette version de la veste et que vous passez par ici, j’aimerais bien avoir un retour pour comprendre mon erreur. Comme le motif est très présent, j'ai évité les poches. Malgré mes doutes sur le tissu, j'aime bien ma Julia finalement ... à condition de l'associer à une tenue sobre.

ju4 - Copie

 

ju5 - Copie

 

ju7 - Copie

 

ju13 - Copie

 

ju2 - Copie

 

ju1 - Copie

 

ju12 - Copie

 

ju9 - Copie

 

ju6 - Copie

 

ju11 - Copie

 

ju8 - Copie

Posté par marielle et cie à 17:47 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , ,


25/04/16

Quand Madeleine sert de cobaye...

Il s’est passé un quasi évènement à l’Annexe … Je viens de passer directement de la préhistoire à l’époque contemporaine avec l’achat d’une nouvelle machine à coudre. J’aimais beaucoup ma vieille Elna achetée il y a vingt-six ans,  mais les pannes récurrentes et coûteuses au final, m’ont ramenée à la raison, il fallait songer à lui trouver une remplaçante. C’est avec un petit serrement de cœur que j’ai abandonné ma vieille machine : avec trois petites filles à la maison, un nombre incalculable de robes,  bloomers, chemisiers, pantalons, pyjamas sont passés sous son pied de biche.  

Un des derniers samedi a été consacré au choix et à l’achat de ma nouvelle machine. La sagesse a parlé par la bouche de Mr Annexe : « il te faut une machine qui fasse trente ans de plus… ». Puis nous nous sommes regardés en réalisant subitement l’âge que nous aurons dans trente ans ( 81 en fait ... la couture et les photos ne seront plus vraiment d’actualité, je pense) et  nous avons éclaté de rire !

Je n’avais pas trop suivi l’évolution des modèles, ma nouvelle machine me laisse perplexe ! J’adore le bandeau de led qui s’allume avec un petit ronflement quand j’appuie sur le bouton marche arrêt. Il me fait penser à une calandre de voiture sur laquelle on aurait pratiqué du tuning … Ce n’est pas du meilleur goût mais ça en jette ! Quand je pense à la petite ampoule qui pendait misérablement sur mon ancienne machine, le support s’était cassé… Je n’ai pas à sortir le fil de la canette et je peux coudre sans jamais le voir, car bien entendu les fils sont automatiquement noués et coupés à la fin d’une couture. Les boutonnières se font en une seule étape, contre trois sur mon ancienne. Et tout se fait en douceur et dans le silence, à côté du vacarme et des vibrations de ma précédente machine… à tel point que régulièrement je vérifie qu’elle est bien en train de coudre.

Pour la prendre en main et apprendre à l’utiliser, j’ai cousu une deuxième robe Madeleine de République du chiffon en denim léger, fluide et au toucher très doux (Sacrés coupons). Les modifications sont les mêmes que pour la première. J’ai taillé la robe en 36, mais le buste et la jupe sont un peu allongés car je mesure quelques centimètres de plus que la taille prévue. J’ai aussi réduit l’ampleur de la jupe dos.

Et pour terminer ce message moins concis que mes posts habituels, je voudrais citer mes deux blogs préférés du moment. Vous les connaissez certainement déjà. Je vous rassure, je n’ai aucunement l’intention d’inaugurer une rubrique ‘’ Mes coups de cœur ‘’, mais j’attends depuis des mois une occasion pour le faire, et elle ne se présente jamais !

Vous voulez voir de la couture inédite, réfléchie et soignée, des tissus insolites au charme désuet et introuvables ailleurs, c’est chez Larcins magiques qu’il faut aller.

Vous voulez découvrir un blog empreint d’une fraîcheur et d’une spontanéité devenues rares sur la blogosphère et les réseaux (qu'en reste-t-il finalement de la blogosphère si on écarte les messages à visée publicitaire?), c’est Par Issy qu’il faut aller ! Un récent message présente une brochette incroyable de cabans pour hommes tous faits maison.

Maintenant, place aux photos :

denim1 - Copie

 

denim3 - Copie

 

denim14 - Copie

 

denim6 - Copie

 

denim4 - Copie

 

denim7 - Copie

 

denim12 - Copie

 

denim11 - Copie

 

denim15 - Copie

Posté par marielle et cie à 13:33 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03/04/16

Johanna et les flamants

         La chemise Johanna au motif cactus ayant beaucoup plu à Armelle (Mademoiselle Annexe 3), elle m'a harcelée pour que je la lui couse. A croire que je suis un modèle pour mes enfants... Comme il est rare qu'elle apprécie l'une de mes créations au point de la vouloir pour elle – il faut dire qu'elle n'est pas très portée sur les robes cache-coeur et les hauts à col froufroutant –, je me suis sentie bien obligée de céder à son désir. Mais puisque son goût pour l'exotisme – à moins que ce ne soit son goût pour Jacques Dutronc – est loin d'être aussi développé que le mien, elle a préféré arborer les couleurs d'un animal un peu plus local – si l'on oublie le fait que, son terrain de jeu étant essentiellement parisien, le flamant rose reste pour elle un animal tout droit venu de lointaines contrées restées sauvages.

fla2 - Copie

 

fla1 - Copie

 

fla4 - Copie

 

fla13 - Copie

 

fla5 - Copie

 

fla6 - Copie

 

fla8 - Copie

 

fla10 - Copie

 

fla12 - Copie

 

fla14 - CopieT

La chemise Johanna de République du chiffon est réalisée cette fois sans les empiècements, mais avec un passepoil le long de la patte de boutonnage et autour du col conformément au choix d'Armelle.

Tissu acheté cet hiver chez Mondial Tissus.

Posté par marielle et cie à 20:08 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,

07/02/16

Mon Raymond, il a tout bon !

Mon Raymond, il a tout bon

C'est d'la valeur authentique.

Pour franchir le Rubicon

On peut pas dire qu'il hésite!

Mon Raymond il est canon,

C'est de la bombe atomique

Quand il déboule, non de non

L'air en devient électrique.

L'air en devient électrique,

Oui!

ray4 - Copie

 

ray5 - Copie

 

ray1 - Copie

 

ray2 - Copie

 

ray8 - Copie

 

ray6 - Copie

 

ray3 - Copie

 

ray9 - Copie

 

ray12 - Copie

 

ray13 - Copie

 

ray17 - Copie

 

ray14 - Copie

 

ray15 - Copie

 

ray16 - Copie

 

ray18 - Copie

J’ai commandé le manteau Raymond  (République du Chiffon) avec la robe Madeleine dès la sortie de la collection. Et le Raymond qui a tout bon ne m’a pas déçue ! Un plaisir à coudre, sans véritable difficulté si ce n’est le nombre de pièces à découper et le choix de mon tissu… Je voulais des raccords parfaits, et comme j’ai souvent la poisse avec les raccords, j’ai coupé mes pièces au fur et à mesure des besoins afin de bien les vérifier, même si cela est un peu fastidieux. Je les ai tellement réussis qu’on ne voit plus trop les poches et les découpes du manteau…Finalement, le plus difficile a été la confection de la doublure avec un embu que j’ai eu du mal à résorber, et sa fixation au manteau qui demande la manipulation d’un vêtement encombrant et lourd.
Raymond est un peu loose, aussi il taille plutôt grand. Je crois que Raymond n’a pas de propriétaire attitré à la maison et qu’il fera le bonheur de toutes. Qu’il est fort ce Raymond !

Tissu tissé double face : Sacrés Coupons

Merci à Astrid (Melle Annexe 2) qui a gentiment posé pour les photos par une journée ensoleillée mais venteuse.              

Posté par marielle et cie à 17:23 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22/01/16

Aïe ! aïe ! aïe !, ouille ! ouille !

 Le monde entier est un cactus 

Il est impossible de s'asseoir

Dans la vie, il y a des cactus

Moi je me pique de le savoir

Aïe ! aïe ! aïe !, ouille ! ouille ! 

Pour me défendre de leur cactus

A mon tour j'ai pris des cactus

Sur le stand  Motif personnel

Au salon csf, et avec 

J'ai cousu la chemise Johanna

De République du Chiffon.

jo12 - Copie

jo8 - Copie

jo9 - Copie

jo4 - Copie

jo1 - Copie

jo10 - Copie

jo11 - Copie

jo3 - Copie 

Un tissu cactus pour une chemise à l'esprit cow-girl, il n'en fallait pas moins ! J’ai eu quelques difficultés à vaincre la fente indéchirable des poignets malgré le tuto sur le site RDC. Mais après plusieurs interventions du découd-vite, j’ai fini par vaincre les vilains petits plis qui se formaient obstinément dans la courbe. La chemise est coupée dans une taille intermédiaire entre le 36 et le 38. J’ai essayé une Johanna réalisée par Marie-Gabrielle en 36. Je me sentais un peu serrée juste entre les omoplates (?!) lorsque je bougeais, or j'ai vraiment besoin d'aisance dans mon métier. A propos de travail, je viens de passer plus d'un mois éloignée de ma machine à coudre faute de temps, c’est assez frustrant. Les photos sont des selfies ... Ce n'est pas très facile mais ça m'évite de demander trop souvent à Monsieur !

Posté par marielle et cie à 16:26 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


01/12/15

Madeleine et les cocottes ...

 

J’ai toujours eu un petit faible pour la forme cache-cœur si féminine, aussi je n’ai pas résisté à  la robe Madeleine de la dernière collection République du chiffon, vraiment facile et agréable à coudre. J’ai cependant fait quelques modifications. Aucune hésitation pour le choix de la taille : les trois mensurations du  36 coïncident exactement avec les miennes. Mais cette fois,  j’ai bien pensé à allonger le buste compte tenu de mes récents déboires avec les robes marquées à la taille (les modèles sont prévus pour une stature de 1m65 et je mesure quelques cm de plus).  En fait, j’ai bien réparti les centimètres à ajouter entre le buste et la jupe. J’avoue qu’avec le cache-cœur je ne savais pas trop comment m’y prendre pour ajouter 3 cm au buste, mais j’ai pu demander directement conseil à Géraldine au salon csf. En fait aucune difficulté, car le haut étant légèrement froncé dans la ceinture (et donc non ajusté), il suffit de prolonger de 3 cm les lignes du patron. J’ai aussi un peu élargi le bas des manches pour des coutures anglaises afin de pouvoir retrousser les manches et mettre en valeur le tissu double face.

Une toile (je suis définitivement une convertie) m’a permis de tester ces modifications : le haut me convenait mais je trouvais la jupe beaucoup trop froncée pour une petite robe que je voulais toute simple. J’ai beaucoup réduit l’ampleur de la jupe dos sur ma version finale. Le tissu est une sorte de double gaze achetée au salon sur le stand Un chat sur un fil avec des cocottes toutes mignonnes. Recto, les cocottes sont écrues sur fond noir, verso elles sont noires sur fond écru et il aurait été dommage de ne pas les montrer ! Voici quelques photos que j'ai réalisées toute seule, aussi la mise au point sur les détails du tissu est parfois approximative.

a00 - Copie

 

a0 - Copie

 

a1 - Copie

 

a2 - Copie

 

a3 - Copie

 

a4 - Copie

 

a5 - Copie

 

a7 - Copie

 

a8 - Copie

 

a12 - Copie

 

Posté par marielle et cie à 15:20 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18/10/15

Viviane pour une inspiration virtuelle (bis)

Lookbook Automne Hiver  - Sézane.com:

J’ai eu un coup de cœur pour une deuxième robe toujours de la même collection en cours (après, promis, j'arrête !). Ce modèle très proche du précédent est de toute évidence construit sur la même base. J’ai pu ainsi utiliser à nouveau la toile mise au point à partir de la robe Viviane (message précédent) et y ajouter des poches italiennes passepoilées. Comme pour la robe précédente j'aime beaucoup le principe du pli qui cache les fronces. J’ai trouvé le tissu dont je rêvais chez Brin de Cousette (rue Richard Lenoir, Paris 11). La boutique ne propose pas pléthore de tissus (et c’est mieux ainsi), mais la sélection est vraiment bien vue et de qualité. Il s’agit d’un crêpe  de polyester de couleur aubergine avec des petites plumes orange. Habituellement, le polyester me fait fuir, mais là, le toucher n’avait rien de synthétique. Non seulement je n’ai pas fui mais je n’ai pas hésité une seconde à l’acheter pour ma robe. Le tissu légèrement épais a un très beau tombé. En contrepartie, sa fluidité le rend difficile à travailler : ce tissu est aussi insaisissable qu’un filet d’eau ! S’il m’inspire aujourd’hui une métaphore presque poétique, j’avoue que j'ai pas mal fulminé en le cousant… Un grand merci à Mme Coton avec qui j’ai acheté les fournitures pour cette robe, car sans ses conseils très judicieux sur le choix du fil et de l’aiguille (j'avoue que je ne m'étais même pas posée la question...), ma machine aurait fait de sérieux dégâts ! Nous avons enfin trouvé un peu de temps à la maison pour quelques photos que je vous livre : 

sez6 - Copie

 

sez2 - Copie

 

sez5 - Copie

 

sez11 - Copie

 

sez8 - Copie

 

sez1 - Copie

 

sez3 - Copie

 

sez4 - Copie

 

sez7 - Copie

 

sez9 - Copie 

Posté par marielle et cie à 14:17 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , ,

27/09/15

Viviane pour une inspiration virtuelle

J’aime bien flâner sur Pinterest au cours de petites pauses détente. En découvrant ce modèle d'une collection en cours, j’ai eu un gros coup de cœur et l'envie de réaliser une robe dans un style similaire :

Lookbook Automne Hiver  - Sézane.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un coupon de double gaze marine piquée de fils argentés (acheté l’an passé au salon chez Fleur de tissu) attendait dans la réserve : une couleur parfaite pour une robe dite de style « officier ». Ensuite il me fallait partir d’un patron de base. Le plus approchant dans ma collection était la robe Viviane (République du Chiffon).

J’ai réalisé la robe en deux étapes :

- modifier le patron du haut de la robe Viviane pour l’adapter parfaitement à mes mensurations et obtenir ainsi un patron basique quasiment sur-mesure adaptable à d’autres projets (j’en ai déjà un en tête). Une première toile m’a permis de valider mes modifications.

- modifier les proportions de Viviane afin de coller au style de la robe convoitée : encolure creusée, diminution de la hauteur du buste tout en prévoyant le surplus de tissu nécessaire pour le pli qui cache les fronces, dessiner des empiècements épaule devant pour les boutons, importante réduction de la largeur de la jupe afin d’obtenir juste ce qu'il faut de fronce.

J’ai testé ces transformations petit à petit sur une deuxième toile, sur laquelle j’ai beaucoup pratiqué le découd-vite ! Et j'ai réalisé à quel point un détail peut changer le style du vêtement (comme une jupe trop large qui casse la ligne de la robe).

En bonne frileuse, j’ai préféré garder des manches trois-quarts. Les boutons métalliques proviennent de la mercerie de Sceaux, ainsi qu'un incroyable biais en jersey utilisé pour la finition intérieure de l'encolure (particulièrement fin et souple, donc aucune marque, aucune grimace, l'encolure plaque bien contre la peau ! Une vraie découverte !)

off6 - Copie

 

off3 - Copie

 

off9 - Copie

 

off2 - Copie

 

off4 - Copie

 

off10 - Copie

 

off8 - Copie

Je n’ai pas l’habitude de faire des toiles. Je pensais que cela prenait beaucoup de temps. En fait, c’est complètement faux ! Il n’y a pas à surfiler, il faut coudre avec un point large rapide à défaire en cas de problème.  Bref, je découvre après des décennies de couture (le pire c’est que c’est vrai !) tout l’intérêt  d’une toile et la satisfaction de porter un vêtement cousu sur lequel il n’y a pas un petit quelque chose qui cloche (comme souvent).

De plus, cet essai m’a vraiment donné envie de m’éloigner de temps en temps des patrons existants pour une couture ... disons, plus expérimentale... J’ai quelques idées en tête, je vais peut-être avoir le courage de tenter de les réaliser. 

Posté par marielle et cie à 14:48 - - Commentaires [35] - Permalien [#]
Tags : , ,

23/11/14

Béa sur les plages de Normandie

La robe chemise Béa du livre ‘’ Un été couture ’’ (République du Chiffon) cousue par Melle Annexe 1 et portée lors d'un week-end entre amis qu'elle a passé en Normandie début novembre. Je ne crois pas l’avoir vue réalisée sur les blogs. La seule modification par rapport au modèle initial est un bas de robe façon liquette. Le tissu est un coton un peu épais (marché d’Antony).

mg1 - Copie

 

mg3 - Copie

 

mg6 - Copie

 

mg2 - Copie

 

mg7 - Copie

 

mg9 - Copie

 

mg4 - Copie

 

mg5 - Copie 

 

mg10 - Copie

 

mg8 - Copie

Oui, vous avez bien lu : un week-end début novembre en Normandie ! Cette fois, une amie de Melle Annexe 1 s’est attelée aux photos. Un grand merci Delphine pour ces belles photos vivifiantes au bord de la mer ! Un grand merci aussi à Domitille l'organisatrice du week-end ! 

Posté par marielle et cie à 13:12 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , ,

05/11/14

Eve

J’ai beaucoup aimé Eve (un des derniers patrons de République du Chiffon) mais elle m’a donné du fil à retordre… Il faut dire que je l’ai bien cherché car je n’ai pas attendu la mise en ligne du pas à pas prévu pour la coudre ! Et j’aurais dû ! Maintenant, je comprends le niveau de couture 4/4 attribué à ce modèle ! La difficulté vient principalement des plis à faire coïncider (les miens ne sont pas parfaits...) et de la parementure apparente à monter sur tout le pourtour de la robe. A cause de cette parementure,  mes finitions intérieures ne sont pas terribles mais je pense les améliorer en recouvrant les coutures avec du biais comme cela est suggéré à la fin du livret d’explications. Je l’ai réalisée en 36 et elle taille parfaitement. Par contre, la longueur est prévue pour une stature de 1m65. Compte tenu de ma taille, j’ai naturellement ajouté 5 cm à la jupe, et au final je trouve la robe un poil trop longue.

eve2 - Copie

eve1 - Copie

eve12 - Copie

eve14 - Copie

eve3 - Copie

eve5 - Copie

eve6 - Copie

eve8 - Copie

eve7 - Copie

eve10 - Copie

eve11 - Copie

eve13 - Copie

Le tissu est un superbe mélange coton laine du marché d'Antony (jeudi et dimanche matin).

 

Posté par marielle et cie à 18:09 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , ,