21/02/18

Utiliser Johanna pour copier Hugo ...

Cela fait plusieurs saisons que je lorgne la chemise Hugo de la marque Balzac Paris. Cette chemise doit avoir beaucoup de succès car elle est reconduite à l’identique d’une année sur l’autre. Pour tout avouer, je ne lorgne pas seulement cette chemise, tout me plaît dans les collections Balzac, jusqu’au choix des mannequins qui présentent les vêtements sur le site ! Je les trouve très naturelles, spontanées, pleines de charme sans jouer les vamps.

hugo0

J’ai enfin pris le temps de coudre une version très inspirée sur la base de la chemise Johanna de République du Chiffon, qui m’avait déjà servi pour une version victorienne que je porte très souvent.

J’ai reproduit Johanna à l’identique sans les empiècements (corps et manches), jusqu’au montage du pied de col et du col que j’ai supprimés. J’ai un peu creusé l’encolure de 1,5 cm sur le pourtour pour arriver à 2.5 cm de moins sur le devant.

J’ai dessiné un col avec deux cercles concentriques : le premier de rayon 8 cm (son périmètre doit correspondre au tour d’encolure plus les petits ourlets, soit 50 cm pour ma chemise) et un second de rayon 20 cm (12 cm de plus donc), ce qui fera au final un col de 10 cm de large une fois assemblé et le petit ourlet réalisé sur la partie extérieure.

Contrairement au modèle de Balzac, j’ai préféré replier à l’intérieur le biais d’encolure et le fixer à la main afin qu’il ne soit pas visible.

Pour le tissu, j’ai utilisé un de mes achats du salon chez Babachic qui propose un choix impressionnant de galons et de passementerie. La trame est assez lâche mais le tissu avec son joli motif de style ikat est très doux. Il m’a fallu 2 m car la laize est de seulement 1 m (après lavage).

Une aubaine pour les photos : il y a un peu plus de lumière ces derniers jours !

hugo1

 

hugo2

 

hugo3

 

hugo4

 

hugo5

 

hugo6

 

hugo7

 

hugo8

 

hugo9

 

hugo10

 

hugo11

 

hugo12

 

hugo13

 

Posté par marielle et cie à 15:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,


10/02/18

Régine et les tigres

On reste chez République du Chiffon avec la jolie robe Régine : un patron pdf venu compléter la collection dans le courant de l’hiver. Dès sa sortie, je l’ai immédiatement visualisée dans un tissu de ma réserve commandé chez Printstand : un sergé fluide et doux, facile à coudre et faussement sobre avec ses têtes de tigre dorées ! Je crois que ce site de tissus va désormais s'appeler Atelier 27.

Régine se coud facilement mais il ne faut pas rechigner à faire des fronces : la jupe est froncée, le buste est froncé, les têtes de manche sont froncées !

Personnellement, pour faciliter la couture, au lieu de froncer toute la largeur de la jupe (ou du buste), je procède par étape : je fronce, épingle puis pique un côté dos à la ceinture, puis je fais de même pour le devant, puis pour l’autre côté dos.

Régine taille très bien ( 36 habituel ) mais est prévue pour une stature de 1,65 m. Etant assez grande, j’ai préféré allonger le buste de 2 cm (+ 1 cm de couture) et légèrement la jupe, du moins de ce qu’il m’était possible de faire, mon coupon étant très juste ! Sans projet précis en tête, je n'avais commandé qu'un mètre soixante, mais grâce à la générosité de Prinstand qui a dû ajouter une bonne dizaine de centimètres, j'ai pu y caser ma robe !

Avec sa ceinture en pointe, Régine souligne la taille, et ce tissu noir et doré en fait une robe habillée avec une touche de fantaisie.

reg1

 

_DSC0213-1

 

reg4

 

_DSC0247-2

 

reg3

 

reg5

 

_DSC0249-1

 

_DSC0280-1

 

reg11

  

 

 

 

Posté par marielle et cie à 10:17 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22/01/18

Elisabeth se met au vert...

Elisabeth, il me tardait de te coudre ! C’est chose faite et j’y ai pris beaucoup de plaisir !

Cette blouse pleine de charme, qui fait partie de la dernière collection de République du Chiffon, ne manque pas de détails délicats : col volanté, larges poignets fermés par des boutons à bride, et surtout des fronces associées à des empiècements épaule qui lui donnent une coupe originale et une ampleur élégante.

Le montage demande de la minutie, mais il n’y a rien d’insurmontable car tout coïncide parfaitement. Elisabeth taille bien (taille habituelle 36). Pour le tissu j’ai utilisé un de mes cadeaux couture de Noël : un crêpe vert sapin de chez Eglantine et Zoé dont j’aime beaucoup la couleur profonde. C’est un crêpe assez lourd mais sa fluidité est telle qu’il convient pour ce projet, d’autant plus qu’il ne glisse pas et est très agréable à coudre. J’ai juste renoncé à faire moi-même les brides, le tissu étant un peu trop épais pour cela. J’ai préféré utiliser un cordon de la même couleur.

Elisabeth est une blouse confortable, facile à porter et à associer, mais difficile à photographier en raison de la luminosité actuelle ! J’ai eu un mal fou à récupérer une dizaine de photos nettes. J’ai malgré tout réussi à respecter la consigne que je m’impose à chaque message (j'espère que vous l'aviez remarqué … hi ! hi !) : une photo de détail, une photo de dos (même si ce sont rarement les plus flatteuses) et une photo entière pour voir les proportions du vêtement !

eli1

 

eli2

 

eli3

 

eli4

 

eli5

 

 

eli6

 

eli7

 

eli8

 

eli9

 

eli10

 

Posté par marielle et cie à 18:13 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22/11/17

Quand Renée se fait bohème ...

Depuis ma première version de Renée de République du Chiffon beaucoup portée, je n’avais qu’une idée en tête : réaliser la version passepoilée dont j’aime beaucoup les photos de présentation sur le site. Je l’imaginais dans une flanelle ou un lainage gris pour l’hiver, agrémentée d’un passepoil noir. Mais hélas mes recherches d’un tissu uni gris ni trop clair ni trop foncé ont été infructueuses !

Puis au hasard d’un passage chez Tissus Reine à Montmartre, j’ai découvert cet imprimé. Je ne sais pas vous, mais j’ai du mal à trouver des imprimés qui me plaisent. Et la plupart du temps, mes préférés se trouvent au rayon polyester que je fuis habituellement. Ce tissu qui me plaît beaucoup ne fait pas exception : il s’agit d’un crêpe de polyester. Je l’ai cependant acheté car le toucher n’a rien de synthétique et j’avoue qu’il est même agréable à porter, avec un joli tombé fluide tout à fait compatible avec l’ampleur de la robe Renée ! Je l’ai simplement vaporisé de Fabulon ce qui facilite vraiment la coupe et la couture.Ce crêpe donne à Renée un petit côté bohème plutôt dans la tendance actuelle !

Du point de vue technique, après ma version à volant très agréable à coudre et quasiment accessible à une débutante, je trouve la version passepoilée plus délicate à réaliser. J’y ai passé du temps, j’ai usé du découd-vite, et j’ai trouvé le pied presseur à passepoil que je viens d’acheter assez inefficace ! J’ai un peu élargi les manches (de 1 cm) pour en faire des manches trois-quarts amples et droites.

C’est avec cette robe que j’ai arpenté les allées du salon Création et Savoir Faire 2017 la semaine dernière. Un moment de réel plaisir au fil de nouvelles rencontres et de retrouvailles ! Un grand merci aussi à toutes les personnes qui en passant m’ont glissé des gentils mots tellement encourageants alors que j’ai régulièrement des doutes sur le bien-fondé de tenir un blog ou un compte IG dédié à la couture.

reneep1

 

reneep2

 

reneep3

 

reneep4

 

reneep12

 

reneep6

 

reneep7

 

reneep9

 

reneep10

 

reneep13

 

reneep8

 

Posté par marielle et cie à 17:30 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , ,

05/09/17

La greffe a pris

Ce serait vraiment trop dommage de ne pouvoir porter Nellie, un des derniers modèles de République du Chiffon, qu’en été ! Ce top est tellement adorable qu’on a envie d'en profiter toute l’année !

Aussi j’ai tenté une greffe des manches, le donneur étant le chemisier Suzon (de RDC toujours).

Un test avec des toiles m’a permis de constater que les manches de Suzon, en téléchargement libre ici, conviennent pour Nellie même si les emmanchures sont un peu différentes. L’embu n’est pas très important mais il a été suffisant pour ma morphologie.

J’ai taillé en 36 et réduit la largeur finale du volant de un cm. Le tissu est un chambray tout doux de ma réserve, les boutons noirs dénichés en brocante apportent, je trouve, une note faussement sage. Merci à Armelle qui s'est chargée de quelques photos, ce sont celles que je préfère !

nel1

 

nel2

 

nel3

 

nel4

 

nel5

 

nel6

 

nel7

 

nel8

 

nel9

 

nel10

 

nel11

 

nel12

Enregistrer

Enregistrer

Posté par marielle et cie à 12:59 - - Commentaires [38] - Permalien [#]
Tags : , , ,


26/03/17

Renée en noir et or

J’ai enfin trouvé le temps de coudre ma robe Renée (République du Chiffon) ! Et comme nous sommes déjà quasiment en avril, j’en ai fait une version de mi-saison dans un tissu noir à pois dorés commandé sur le site Alice Boulay. Le tissu étant assez chargé, j'ai supprimé l’empiècement arrondi autour de l’encolure et le volant qui l’accompagne. Le devant se compose ainsi de trois pièces au lieu de quatre. En revanche, j’ai gardé le volant autour de la taille, il s’agit en fait du détail que j’aime par-dessus tout dans cette robe ! J’ai préféré des manches trois-quarts plus de saison, cousues avec des coutures anglaises afin de réaliser des revers. J’ai utilisé de très jolis boutons dorés identiques aux pois du tissu, mais hélas le temps de faire les photos je me suis rendue compte qu’ils s’ouvraient très facilement (il vaut mieux que cela arrive à la maison...). Mes boutonnières sont certainement trop grandes et je vais devoir changer les boutons bien à contrecœur  !

 

renee1

 

renee13

 

renee0

 

renee2

 

renee4

 

renee3

 

renee5

 

renee6

 

renee7

 

renee8

 

renee9

 

renee10

 

renee11

 

renee12

 

renee14

 

renee16

 

Enregistrer

Posté par marielle et cie à 17:58 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26/02/17

Claude ou la révolution vestimentaire

Je ne porte quasiment que des tailles basses et des slims, alors coudre le pantalon Claude (République du Chiffon) a été un moyen de bousculer un peu mes habitudes vestimentaires. En fait, j’ai écouté Géraldine qui au cours de ma visite au salon CSF du mois de novembre dernier m’a conseillé de tenter cette forme de pantalon. Je lui fais confiance car j’aime beaucoup les photos de présentation des modèles sur son site avec toujours une harmonie réussie entre le vêtement et la personne qui le porte.

Claude est un pantalon taille haute, légèrement ample au niveau des cuisses, fuselé sur la jambe. Bref Claude est l’anti-slim…

J’ai utilisé un jacquard beige et noir déniché sur le stand Fleur de Tissus au salon l’Aiguille en Fête du mois de février dernier. Je n’ai pas eu de problème pour la réalisation, mis à part la pose de la fermeture invisible (une étape que je n’aime pas du tout…) que j’ai décousue en partie car un bec se formait obstinément en bas. A ce propos, la vidéo réalisée par Louis et Antoinette pour la robe Imagine en accès libre sur le site d’Artesane m’a bien servi ! Je me suis souvenue qu’un chapitre est consacré à la pose de la fermeture invisible et le conseil de Julien (un véritable virtuose de la machine à coudre, j’étais bluffée par sa rapidité !) qui consiste à coudre d’abord les bords du zip pour le maintenir en place avant de passer à la couture au plus près des dents m’a sauvée ! Claude taille parfaitement (un 36 pour du 36 du commerce).

Bon, et alors …. Et bien Claude me plaît, il me plaît même beaucoup, mais voilà, il faut que je m’habitue !

claude1

 

claude2

 

claude3

 

claude4

 

claude5

 

claude6

 

claude7

 

claude8

 

claude9

 

claude10

 

claude11

 

claude12 

Posté par marielle et cie à 17:26 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05/02/17

Gérard version 2.0

Je pourrais commencer ce message comme le précédent : je suis une véritable girouette ! J’avais prévu de coudre le manteau Ernest (République du Chiffon), et pour différentes raisons, j’ai abandonné Ernest pour jeter mon dévolu sur le nouveau Gérard tout beau et tout fringant !

Deux Gérard dans l'ancienne version pdf sont déjà passés par l'annexe, cousus tous deux par Marie-Gabrielle (c'est ici et c'est ici). Cette fois, il s’agit du « Gérard 2.0 » version papier revue et corrigée. Des poches paysannes remplacent les poches plaquées, et trois longueurs de manteau et de manches sont proposées. J’ai réalisé la version la plus longue en taille S, que je peux facilement porter avec des robes.

Franchement je suis conquise par cette nouvelle version que j’ai trouvée aboutie, tout s’emboîte parfaitement. J’aime beaucoup la coupe et le rendu final du manteau qui correspond à ce que j’avais en tête : un manteau à la fois élégant et décontracté. Il ne faut pas avoir peur des difficultés car les trois points techniques sont clairement développés sur les précieux tutos du Journal République du Chiffon (poches paysannes, col tailleur, montage de la doublure). Ma seule modification est d’avoir supprimé la fausse poche poitrine.

Pour le tissu, j’ai utilisé un beau lainage chiné anthracite Isabel Marant de mon fournisseur habituel (marché d’Antony, jeudi et dimanche matin). Comme il était un peu mou, j’ai préféré suivre le livret et thermocoller les parties indiquées afin d’assurer la tenue nécessaire. La doublure toute douce et glissante (de la marque Paul & Joe) provient aussi du marché.

Je crois que ces quelques lignes trahissent mon enthousiasme  et le plaisir que j’ai à porter ce manteau. Place aux photos !

manteau-5

 

manteau-1

 

manteau-7

 

manteau-8

 

 

manteau-9

 

manteau-10

 

manteau-2

 

manteau-3

 

manteau-4

 

manteau-11

 

manteau-12

Posté par marielle et cie à 20:58 - - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , ,

16/11/16

Madeleine est à la noce ...

Fin octobre a eu lieu en Bretagne le mariage de mon neveu. Pour l’occasion, c’est-à-dire le mariage de son cousin (vous l’aurez déduit par vous-même si vous êtes un « ancien » lecteur de ce blog), Marie-Gabrielle a cousu et brodé sa tenue. Elle a choisi la robe Madeleine  de République du Chiffon réalisée plusieurs fois à l’annexe. Pour le tissu, il s’agit d’une viscose (Sacrés Coupons à Montmartre ) très fluide et mouvante, d’une belle couleur jaune safran très lumineuse. Les photos ne sont hélas pas trop fidèles à cette nuance de jaune. 

On ne peut pas rêver mieux : Martine Biessy, la spécialiste de la broderie a eu la gentillesse de l’accueillir chez elle à l’occasion d’un week-end pour l’aider à mener à bien ce projet... Deux jours de broderie intense sous le soleil d'Aix-en-Provence ! Je trouve que ce minutieux travail donne à la robe un petit air haute couture.

Les motifs dessinés par  Marie-Gabrielle seront fournis avec le tout nouveau cours de Martine « Progressez en broderie » désormais disponible sur le site d’Artesane. Elle les a simplement agencés de manière différente afin de les adapter à l’encolure de la  robe Madeleine. Pour s'initier à la broderie, le précédent cours de Martine (Apprendre à broder avec Martine) est toujours accessible sur le site d’Artesane. Il a rencontré un très grand succès bien mérité. J’avoue que je suis admirative du travail qu’il y a derrière Artesane et qu’on n’imagine pas toujours : les vidéos sont « fabriquées » maison dans les locaux d’Artesane avec une équipe de tournage professionnelle. Artesane ne se contente pas d’être un intermédiaire qui diffuse ou adapte des cours existants, mais conçoit son projet du début à la fin, du choix de l’intervenant au sujet traité.

Voici quelques photos de la robe portée par Marie-Gabrielle (ex Melle Annexe 1...). Cela fait bien longtemps qu’on ne l’a pas vue par ici ! 

Bro-3

 

Bro-8

 

Bro-2

 

Bro-4

 

Bro-7

 

Bro-5

 

Bro-9

 

Bro-6

 

Bro-1

 

Bro-10

Posté par marielle et cie à 11:23 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03/11/16

Ondine

Ondine m’a accompagnée pendant les vacances. Et le temps passé à ses côtés a été bien agréable, aussi doux que la sonorité de ce prénom. J’ai utilisé un tissu de ma réserve que je savais un poil trop épais, mais cette couleur brique me tentait depuis trop longtemps : j’ai accepté le risque ! Je l’ai agrémenté d’un passepoil et de boutons argentés. Et j’ai découvert que cette association brique et argenté fonctionne vraiment très bien !

Pour le montage de la robe, je n’ai eu aucun problème. Toutes les parementures sont réalisées dans un coton coordonné très fin pour éviter les épaisseurs dues à mon tissu. Seules modifications :

  • j’ai taillé la doublure du plastron d’une seule pièce contrairement au patron
  • j’ai remplacé le zip prévu dans le dos par une ouverture de 11cm fermée par un bouton et une bride. J’arrive à enfiler la robe ainsi, sans grande aisance mais sans difficulté non plus
  • j'ai supprimé les mancherons pas vraiment envisageables avec ce  tissu
  • les boutons sont directement cousus sans les boutonnières

J’ai oublié de rallonger la jupe comme je le fais habituellement, mais en fait cela n’aurait pas été nécessaire. La longueur prévue est suffisante.

Allez, j'ai hâte de vous montrer Ondine (République du Chiffon). Place aux photos !

ONDINE1

 

ONDINE2

 

ONDINE3

 

ONDINE4

 

ONDINE5

 

ONDINE6

 

ONDINE7

 

ONDINE8

 

ONDINE9

 

ONDINE10

 

ONDINE11  

Posté par marielle et cie à 20:07 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , ,