17/04/17

Coudre et en découdre avec Scarlett

Encore un coup de cœur à la sortie d’un nouveau patron : la blouse Scarlett d’une toute jeune marque de patrons Le laboratoire familial. Cette première expérience avec la marque a été un peu compliquée. J’ai passé beaucoup de temps sur cette blouse qui a nécessité l’élaboration de deux toiles avant d’arriver à un résultat qui me convienne. Pour celles qui sont intéressées, j’explique mes modifications après les photos.

Le tissu est un mélange coton-lin France Duval-Stalla avec de très fines rayures irrégulières bleu ciel. Un tissu tout frais et délicat, parfait pour le style de la blouse, et très agréable à coudre et à porter !

sca1

 

sca2

 

sca3

 

sca4

 

sca5

 

sca6

 

sca7

 

sca8

 

sca9

 

sca10

 

sca11

 

sca12

 

sca13 

Mes modifications :

J’ai d’abord réalisé une toile en 36, dans laquelle je me sentais étriquée au niveau du dos. J’ai cru un instant que j’avais interverti les devants et dos des manches malgré les crans. En vérifiant, je me suis rendue compte que les manches sont symétriques (ce qui m’a un peu échaudée…) et les crans inutiles.

De plus l’encolure de ma toile était asymétrique, ce qui était loin d’être esthétique ! En fait, je n’avais pas complètement retourné le haut de la patte de boutonnage : elle est tellement étroite que je l’avais tronquée. En effet, le haut de la patte mesure 3 cm de large : si on retire le centimètre des coutures de chaque côté, il reste 1 cm de patte de boutonnage dans laquelle on doit broder une boutonnière  (dans six épaisseurs de tissu), autant dire dans des conditions extrêmes pour moi ! J’ai donc modifié le patron en élargissant le haut de la patte pour l’amener à 5 cm  puis j’ai rattrapé progressivement le patron original :

_DSC4291

Il faut bien penser à faire de même sur l’enforme. A ce propos, comme je trouvais les enformes un peu trop étroites, j’ai ajouté 1 cm sur le côté libre non cousu.

J’ai réalisé une deuxième toile en 38 avec ces modifications. Les problèmes de la symétrie de l’encolure et de la patte de boutonnage étaient réglés, mais je trouvais la blouse trop ample au niveau de la poitrine et du tronc avec des excès de tissu disgracieux. Les classiques pinces poitrine sont remplacées par un embu sur les devants que j’ai eu du mal à résorber (devants plus longs que les dos).  Aussi dans ma version finale du patron j’ai supprimé l’embu en réalisant des devants et dos de même longueur, et j’ai légèrement réduit la largeur des devants en éliminant le galbe.

Enfin, si vous utilisez un tissu avec endroit et envers différents (c’était le cas pour mes toiles), faites attention : il faut tailler les devants sur l’endroit et les enformes sur l’envers sinon vous aurez un problème de sens de tissu au moment d’assembler l’enforme à la blouse. Je vous conseille de réfléchir avant de couper le tissu car les devants ne sont pas symétriques.

Le patron est prévu pour une stature de 1,65 m. J’ai ajouté 2cm partout, je le fais toujours car je mesure 1,70 m.

J’ai cherché des réponses sur les photos du site (notamment la largeur de la patte de boutonnage) mais hélas on ne voit pas grand-chose ! Les détails ne sont pas visibles. Il y a une vidéo pour expliquer les étapes de montage mais elle n’aborde pas les points qui m’ont posé des problèmes.

Je crois que c’est la première fois que je fais autant de modifications sur un patron somme toute assez simple : j’ai une morphologie assez facile pour une couturière car habituellement je suis sur une seule taille des tableaux de mensuration. Cette fois, fort heureusement, mon sixième sens m’a conseillé de faire une toile !

Posté par marielle et cie à 14:57 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,


12/02/17

Flamenco et plumetis

Je ne compte plus mes coups de cœur chez Delphine et Morissette mais hélas il faut faire des choix ! Et mon choix s’est porté sur la blouse Flamenco, certainement en raison du volant toujours dans l’air du temps … Pour accentuer encore la fraîcheur et la légèreté du modèle, j’ai choisi un plumetis très vaporeux brodé de carreaux déniché chez Dreyfus à Montmartre. Contre toute attente, il n’est pas transparent et se coud très bien. Aussi, je suis retournée en acheter 2 m de plus ( il n’en restait quasiment plus …) En découpant la blouse dans ma taille habituelle, j’avoue avoir eu peur car le corps me semblait très étroit, et je craignais de ne pas rentrer dedans.  Je pense que cette impression est due à l’ampleur des manches au niveau de l’emmanchure car finalement la blouse taille très bien. Ce modèle peut être envisagé par un débutant, il suffit d’avoir un peu de patience pour répartir correctement les fronces et le résultat est gratifiant !

fla1

 

fla2

 

fla3

 

fla4

 

fla5

 

fla6

 

fla7

 

fla8

 

fla9

 

fla10

 

fla12

Posté par marielle et cie à 18:11 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06/07/16

Couture expérimentale...

A l’annexe, c’est la semaine productive de l’année ! Il faut dire que tous les facteurs sont réunis pour une boulimie de couture :

- je suis en vacances

- Monsieur est en déplacement

- je n’aime pas le foot

- le temps est pourri

Que faire si ce n’est passer des heures en tête à tête avec ma machine à coudre ?

J’avais envie de coudre une robe ou une blouse avec une touche folklorique, très tendance en ce moment. J’ai bien pensé à une version de la blouse Areli (République du chiffon), mais avec quelques doutes cependant : une blouse sans manche pour un été qui s’annonce des plus courts...! J’aime bien faire la rabat-joie parfois…

Le déclic s’est produit en découvrant la très jolie Clover Dress chez Un chas. J’ai dans ma réserve quelques chutes de tissu Malhia Kent (achetées 1 ou 2 euros pièce, à bon entendeur…) que j’ai beaucoup contemplées tant ces tissés sont magnifiques, mais sans trop savoir qu’en faire. Agrémentées d'un galon, elles seraient parfaites pour un empiècement esprit folk. Pour la forme de la blouse, autant la dessiner moi-même. J’ai repris ma base polyvalente de haut et j’ai découpé le devant en un puzzle de quatre pièces : l’empiècement, ses deux côtés avec pince, et le bas avec une découpe arrondie sous la poitrine et légèrement froncé juste sous le plastron. Ensuite, l’étape de la toile m’a permis de valider les proportions. Pour la version finale, j’ai utilisé un crépon orange déniché l’an passé chez Sacrés Coupons, et un galon de la mercerie Saint-Pierre. J’ai préféré thermocoller l’empiècement pour protéger le tissage sur l’envers du tissu Malhia Kent. Les manches sont trois-quarts, cela va sans dire ! La découpe arrondie vers le bas, pas très visible sur les photos, se voit cependant mieux sur les profils. Et pour une fois, malgré mes réticences, je regarde l'objectif.

kent20 - Copie

 

folk10 - Copie

 

folk8 - Copie

 

folk11 - Copie

 

folk2 - Copie

 

folk6 - Copie

 

folk3 - Copie

 

folk4 - Copie

 

folk5 - Copie

 

folk7 - Copie

 

folk14

Posté par marielle et cie à 13:28 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , , ,