12/02/17

Flamenco et plumetis

Je ne compte plus mes coups de cœur chez Delphine et Morissette mais hélas il faut faire des choix ! Et mon choix s’est porté sur la blouse Flamenco, certainement en raison du volant toujours dans l’air du temps … Pour accentuer encore la fraîcheur et la légèreté du modèle, j’ai choisi un plumetis très vaporeux brodé de carreaux déniché chez Dreyfus à Montmartre. Contre toute attente, il n’est pas transparent et se coud très bien. Aussi, je suis retournée en acheter 2 m de plus ( il n’en restait quasiment plus …) En découpant la blouse dans ma taille habituelle, j’avoue avoir eu peur car le corps me semblait très étroit, et je craignais de ne pas rentrer dedans.  Je pense que cette impression est due à l’ampleur des manches au niveau de l’emmanchure car finalement la blouse taille très bien. Ce modèle peut être envisagé par un débutant, il suffit d’avoir un peu de patience pour répartir correctement les fronces et le résultat est gratifiant !

fla1

 

fla2

 

fla3

 

fla4

 

fla5

 

fla6

 

fla7

 

fla8

 

fla9

 

fla10

 

fla12

Posté par marielle et cie à 18:11 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , , ,


06/07/16

Couture expérimentale...

A l’annexe, c’est la semaine productive de l’année ! Il faut dire que tous les facteurs sont réunis pour une boulimie de couture :

- je suis en vacances

- Monsieur est en déplacement

- je n’aime pas le foot

- le temps est pourri

Que faire si ce n’est passer des heures en tête à tête avec ma machine à coudre ?

J’avais envie de coudre une robe ou une blouse avec une touche folklorique, très tendance en ce moment. J’ai bien pensé à une version de la blouse Areli (République du chiffon), mais avec quelques doutes cependant : une blouse sans manche pour un été qui s’annonce des plus courts...! J’aime bien faire la rabat-joie parfois…

Le déclic s’est produit en découvrant la très jolie Clover Dress chez Un chas. J’ai dans ma réserve quelques chutes de tissu Malhia Kent (achetées 1 ou 2 euros pièce, à bon entendeur…) que j’ai beaucoup contemplées tant ces tissés sont magnifiques, mais sans trop savoir qu’en faire. Agrémentées d'un galon, elles seraient parfaites pour un empiècement esprit folk. Pour la forme de la blouse, autant la dessiner moi-même. J’ai repris ma base polyvalente de haut et j’ai découpé le devant en un puzzle de quatre pièces : l’empiècement, ses deux côtés avec pince, et le bas avec une découpe arrondie sous la poitrine et légèrement froncé juste sous le plastron. Ensuite, l’étape de la toile m’a permis de valider les proportions. Pour la version finale, j’ai utilisé un crépon orange déniché l’an passé chez Sacrés Coupons, et un galon de la mercerie Saint-Pierre. J’ai préféré thermocoller l’empiècement pour protéger le tissage sur l’envers du tissu Malhia Kent. Les manches sont trois-quarts, cela va sans dire ! La découpe arrondie vers le bas, pas très visible sur les photos, se voit cependant mieux sur les profils. Et pour une fois, malgré mes réticences, je regarde l'objectif.

kent20 - Copie

 

folk10 - Copie

 

folk8 - Copie

 

folk11 - Copie

 

folk2 - Copie

 

folk6 - Copie

 

folk3 - Copie

 

folk4 - Copie

 

folk5 - Copie

 

folk7 - Copie

 

folk14

Posté par marielle et cie à 13:28 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , , ,