21/02/18

Utiliser Johanna pour copier Hugo ...

Cela fait plusieurs saisons que je lorgne la chemise Hugo de la marque Balzac Paris. Cette chemise doit avoir beaucoup de succès car elle est reconduite à l’identique d’une année sur l’autre. Pour tout avouer, je ne lorgne pas seulement cette chemise, tout me plaît dans les collections Balzac, jusqu’au choix des mannequins qui présentent les vêtements sur le site ! Je les trouve très naturelles, spontanées, pleines de charme sans jouer les vamps.

hugo0

J’ai enfin pris le temps de coudre une version très inspirée sur la base de la chemise Johanna de République du Chiffon, qui m’avait déjà servi pour une version victorienne que je porte très souvent.

J’ai reproduit Johanna à l’identique pour le corps (sans les empiècements) et les manches, jusqu’au montage du pied de col et du col que j’ai supprimés. J’ai un peu creusé l’encolure de 1,5 cm sur le pourtour pour arriver à 2.5 cm de moins sur le devant.

J’ai dessiné un col avec deux cercles concentriques : le premier de rayon 8 cm (son périmètre doit correspondre au tour d’encolure plus les petits ourlets, soit 50 cm pour ma chemise) et un second de rayon 20 cm (12 cm de plus donc). Le col étant la partie comprise entre ces deux cercles, il fera au final 10 cm de large une fois assemblé et le petit ourlet réalisé sur la partie extérieure.

Le principe est le même que ce tuto du volant que j'avais réalisé pour la blouse Imaia.

Contrairement au modèle de Balzac, j’ai préféré replier à l’intérieur le biais d’encolure et le fixer à la main afin qu’il ne soit pas visible.

Pour le tissu, j’ai utilisé un de mes achats du salon chez Babachic qui propose un choix impressionnant de galons et de passementerie. La trame est assez lâche mais le tissu avec son joli motif de style ikat est très doux. Il m’a fallu 2 m car la laize est de seulement 1 m (après lavage).

Une aubaine pour les photos : il y a un peu plus de lumière ces derniers jours !

hugo1

 

hugo2

 

hugo3

 

hugo4

 

hugo5

 

hugo6

 

hugo7

 

hugo8

 

hugo9

 

hugo10

 

hugo11

 

hugo12

 

hugo13

 

Posté par marielle et cie à 15:01 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , ,


10/02/18

Régine et les tigres

On reste chez République du Chiffon avec la jolie robe Régine : un patron pdf venu compléter la collection dans le courant de l’hiver. Dès sa sortie, je l’ai immédiatement visualisée dans un tissu de ma réserve commandé chez Printstand : un sergé fluide et doux, facile à coudre et faussement sobre avec ses têtes de tigre dorées ! Je crois que ce site de tissus va désormais s'appeler Atelier 27.

Régine se coud facilement mais il ne faut pas rechigner à faire des fronces : la jupe est froncée, le buste est froncé, les têtes de manche sont froncées !

Personnellement, pour faciliter la couture, au lieu de froncer toute la largeur de la jupe (ou du buste), je procède par étape : je fronce, épingle puis pique un côté dos à la ceinture, puis je fais de même pour le devant, puis pour l’autre côté dos.

Régine taille très bien ( 36 habituel ) mais est prévue pour une stature de 1,65 m. Etant assez grande, j’ai préféré allonger le buste de 2 cm (+ 1 cm de couture) et légèrement la jupe, du moins de ce qu’il m’était possible de faire, mon coupon étant très juste ! Sans projet précis en tête, je n'avais commandé qu'un mètre soixante, mais grâce à la générosité de Prinstand qui a dû ajouter une bonne dizaine de centimètres, j'ai pu y caser ma robe !

Avec sa ceinture en pointe, Régine souligne la taille, et ce tissu noir et doré en fait une robe habillée avec une touche de fantaisie.

reg1

 

_DSC0213-1

 

reg4

 

_DSC0247-2

 

reg3

 

reg5

 

_DSC0249-1

 

_DSC0280-1

 

reg11

  

 

 

 

Posté par marielle et cie à 10:17 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

22/01/18

Elisabeth se met au vert...

Elisabeth, il me tardait de te coudre ! C’est chose faite et j’y ai pris beaucoup de plaisir !

Cette blouse pleine de charme, qui fait partie de la dernière collection de République du Chiffon, ne manque pas de détails délicats : col volanté, larges poignets fermés par des boutons à bride, et surtout des fronces associées à des empiècements épaule qui lui donnent une coupe originale et une ampleur élégante.

Le montage demande de la minutie, mais il n’y a rien d’insurmontable car tout coïncide parfaitement. Elisabeth taille bien (taille habituelle 36). Pour le tissu j’ai utilisé un de mes cadeaux couture de Noël : un crêpe vert sapin de chez Eglantine et Zoé dont j’aime beaucoup la couleur profonde. C’est un crêpe assez lourd mais sa fluidité est telle qu’il convient pour ce projet, d’autant plus qu’il ne glisse pas et est très agréable à coudre. J’ai juste renoncé à faire moi-même les brides, le tissu étant un peu trop épais pour cela. J’ai préféré utiliser un cordon de la même couleur.

Elisabeth est une blouse confortable, facile à porter et à associer, mais difficile à photographier en raison de la luminosité actuelle ! J’ai eu un mal fou à récupérer une dizaine de photos nettes. J’ai malgré tout réussi à respecter la consigne que je m’impose à chaque message (j'espère que vous l'aviez remarqué … hi ! hi !) : une photo de détail, une photo de dos (même si ce sont rarement les plus flatteuses) et une photo entière pour voir les proportions du vêtement !

eli1

 

eli2

 

eli3

 

eli4

 

eli5

 

 

eli6

 

eli7

 

eli8

 

eli9

 

eli10

 

Posté par marielle et cie à 18:13 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09/01/18

Première couture de l'année, la jupe Novembre !

Aujourd’hui, je reviens dans ma zone de confort avec de la couture. Première couture de l'année, année que je vous souhaite créative, légère et heureuse ! Plus précisément je me suis attelée à la jupe Novembre de L’Atelier Scämmit pour laquelle j’ai eu un coup de cœur, notamment  la version avec poches à volant ! Sa forme légèrement trapèze me rappelle les  jupes que j’aimais porter étant étudiante.

Cette jupe entièrement doublée ne se coud pas en une heure, les finitions et la coupe étant très abouties. La pochette indique à juste titre un niveau avancé. A cette occasion, j’ai appris avec plaisir à coudre une doublure autour d’un zip,  zip que j’ai réussi à monter correctement du premier coup pour une fois ! Il s’agit d’un modèle exigeant qui demande de la précision et du soin, mais tout tombe très bien, les crans coïncident au millimètre près ! Je pense que c’est un modèle pour lequel il faut bien suivre à la lettre les instructions du livret. J’ai  appris depuis qu’il existe sur le site un tuto vidéo pour coudre le patron.

Je n’ai fait qu’une modification : pour me laisser la possibilité de choisir la longueur de la jupe que j’avais envie de porter un peu courte (vous vous souvenez … elle me fait penser à mes tenues d’étudiante…), je n’ai pas fixé la doublure à la jupe au  niveau de l’ourlet comme cela est prévu. Ainsi au dernier essayage, j’ai pu marquer un ourlet de 4,5 cm. La taille est légèrement haute. Je n’ai pas l’habitude mais je reconnais que c’est seyant.

Le tissu est un très joli lainage à chevron jaune moutarde et écru acheté au salon csf sur le stand de Cousette.

J’ai coupé ma taille habituelle (36) et c’est parfait. En conclusion, je suis vraiment ravie de cette première expérience avec les patrons de l’Atelier Scämmit !

nov1

 

nov2

 

_DSC9733

 

nov4

 

nov5

 

nov6

 

nov7

 

nov8

 

nov10

 

nov11

 

nov12

 

nov13

 

nov14

Posté par marielle et cie à 16:25 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , ,

01/01/18

Forêts urbaines

Je voulais photographier la campagne, la nature, ce qui est beau. Je voulais quitter la ville. J’ai suivi l’autoroute pour m’en éloigner le plus vite possible. J’ai roulé vers la clarté. Puis j’ai quitté l’autoroute. J’étais seule avec le vent au milieu d’une plaine sans charme, au milieu de champs de blé endormis, à perte de vue…

Alors j’ai composé avec…

 

 

for1

 

 

for2

 

 

for3

 

 

for4

 

 

for5

 

 

for6

 

 

for7

 

 

for8

 

 

for9

 

Posté par marielle et cie à 14:15 - - Commentaires [16] - Permalien [#]


19/12/17

J'en rêvais, Tiphaine l'a fait !

Aujourd’hui je vous présente ma version de la robe Raphaëlle dessinée par Tiphaine du blog Addictiph pour  la marque de patrons Chez Machine.

Quand j’ai découvert les premières images de Raphaëlle, j’étais en train de modifier un vieux patron japonais pour réaliser une robe que j’avais en tête (et très inspirée d’un modèle de Ba&sh qui a eu beaucoup de succès cet automne). Mais je partais d’un patron assez éloigné de robe chemise avec col et pied de col, autant dire que les modifications me demandaient pas mal de travail et un certain temps dont je ne dispose pas trop.

Puis j’ai découvert la très jolie robe Raphaëlle qui collait beaucoup plus avec la robe idéale que j’avais en tête ! Pour faire court, j’en rêvais et Tiphaine l’a fait ! Un grand merci !

Comme toujours avec Chez Machine, les explications sont limpides et le modèle tombe bien. J’ai coupé un 36, ma taille habituelle. La robe n’est pas difficile à réaliser si ce n’est le col qui demande du soin. A ce propos je n’arrivais pas à faire une surpiqûre nette aussi sous le dessous une fois le col rabattu, alors j’ai préféré le coudre à la main.

J’ai juste un peu modifié les proportions de la robe :

  • ·         J’ai raccourci le buste de 4,5 cm
  • ·         J’ai allongé la jupe de 4,5 cm
  • ·        J’aime les jupes froncées et mon tissu très fluide le permettant, j’ai ajouté environ 14 cm à la largeur des jupes devant et dos

Le tissu est un crêpe de viscose commandé chez Bennytex, il s’agit de ma première commande chez eux.

Allez place aux photos que j’ai enfin réussies à faire, le manque de temps et de lumière n’aidant pas trop !

rapha1

 

rapha2

 

rapha3

 

rapha4

 

rapha5

 

rapha6

 

rapha7

 

rapha8

 

rapha9

 

rapha10

 

rapha11

 

rapha12

Posté par marielle et cie à 15:39 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,

03/12/17

Soroya

Je suis revenue du salon Création et Savoir Faire et de La Grande Mercerie, avec un certain nombre de patrons… Ce n’est pas de ma faute si les nouvelles collections hiver des indépendants sont aussi réussies !

La grande question a inexorablement été : par quoi commencer ? Un choix difficile parmi mes deux finalistes : deux blouses raffinées et recherchées avec un style marqué, la blouse Soroya de Slow Sunday Paris ou la blouse Elisabeth de République du chiffon. Etant une indécise par nature, dans des cas aussi insolubles j’ai recours à un tirage au sort… Et Soroya a gagné !

Je n’ai fait aucune modification à part doubler les volants des épaules, Soroya est parfaite ! Ce n’est pas la blouse réalisable en deux heures chrono… Elle demande de la minutie pour tous les détails recherchés qui font son charme : des fronces autour d’une pointe, des poignets avec patte indéchirable  (ma bête noire en couture, j’ai dû m’y reprendre par trois fois… ). Mais un patron aussi précis accompagné d’un livret très clair permet de venir à bout de toutes ces jolies finitions en toute sérénité !

Pour elle, j’ai utilisé un des plus précieux tissus de ma réserve acheté  au cours d’une vente chez Gaëlle Barré. Cette très jolie marque de prêt-à-porter organise de temps en temps une vente de coupons, restes des collections antérieures, dans la boutique rue Keller à Paris. L’an passé, j’y ai déniché ce magnifique damassé, fin, précieux et pourtant d’une qualité incroyable compte tenu de mes mauvais traitements avec le découd-vite (j’ai décousu trois fois une patte indéchirable, vous vous souvenez…)

Le salon était vraiment une réussite cette année : des stands joliment décorés, plein de nouveautés, une ambiance festive…

Il gardera un goût particulier pour moi, alors que vendredi j’arpentais encore prudemment les allées avec Marie-Gabrielle toujours présente sur le stand d’Artesane, malgré la naissance imminente de sa fille. Dimanche, à la première heure, une adorable Axelle est née, et me voilà grand-mère ! Un choc (on réalise d’un coup que le temps passe) et une grande joie mêlés !

 

_DSC9098

 

_DSC9115

 

Soroya2

 

soroya4

 

soroya6

 

soroya7

 

_DSC9177

 

_DSC9127

 

_DSC9143

 

_DSC9206

 

_DSC9173

 

Posté par marielle et cie à 18:36 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22/11/17

Quand Renée se fait bohème ...

Depuis ma première version de Renée de République du Chiffon beaucoup portée, je n’avais qu’une idée en tête : réaliser la version passepoilée dont j’aime beaucoup les photos de présentation sur le site. Je l’imaginais dans une flanelle ou un lainage gris pour l’hiver, agrémentée d’un passepoil noir. Mais hélas mes recherches d’un tissu uni gris ni trop clair ni trop foncé ont été infructueuses !

Puis au hasard d’un passage chez Tissus Reine à Montmartre, j’ai découvert cet imprimé. Je ne sais pas vous, mais j’ai du mal à trouver des imprimés qui me plaisent. Et la plupart du temps, mes préférés se trouvent au rayon polyester que je fuis habituellement. Ce tissu qui me plaît beaucoup ne fait pas exception : il s’agit d’un crêpe de polyester. Je l’ai cependant acheté car le toucher n’a rien de synthétique et j’avoue qu’il est même agréable à porter, avec un joli tombé fluide tout à fait compatible avec l’ampleur de la robe Renée ! Je l’ai simplement vaporisé de Fabulon ce qui facilite vraiment la coupe et la couture.Ce crêpe donne à Renée un petit côté bohème plutôt dans la tendance actuelle !

Du point de vue technique, après ma version à volant très agréable à coudre et quasiment accessible à une débutante, je trouve la version passepoilée plus délicate à réaliser. J’y ai passé du temps, j’ai usé du découd-vite, et j’ai trouvé le pied presseur à passepoil que je viens d’acheter assez inefficace ! J’ai un peu élargi les manches (de 1 cm) pour en faire des manches trois-quarts amples et droites.

C’est avec cette robe que j’ai arpenté les allées du salon Création et Savoir Faire 2017 la semaine dernière. Un moment de réel plaisir au fil de nouvelles rencontres et de retrouvailles ! Un grand merci aussi à toutes les personnes qui en passant m’ont glissé des gentils mots tellement encourageants alors que j’ai régulièrement des doutes sur le bien-fondé de tenir un blog ou un compte IG dédié à la couture.

reneep1

 

reneep2

 

reneep3

 

reneep4

 

reneep12

 

reneep6

 

reneep7

 

reneep9

 

reneep10

 

reneep13

 

reneep8

 

Posté par marielle et cie à 17:30 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , ,

25/10/17

Un pull sans aiguilles

Je ne sais pas tricoter, je n’ai pas de surjeteuse … Quelle misère ! Aussi à l’annexe, on ne voit ni pull, ni sweat. J’ai pensé à une alternative au cours d’un échange entre couturières en apercevant un magnifique coupon (provenant du marché d’Antony) de lainage tissé, très léger, aérien et pourtant très chaud. Je peux vous l’assurer, je l’ai vérifié pendant la séance photo… J’y ai immédiatement vu un petit top à porter en guise de pull, en superposition sur les blouses ou chemises, suffisamment neutre pour s’associer facilement. Et comme j’avais une idée très précise d’un modèle avec empiècement rectangulaire à volant juste sur le devant (pour éviter trop de volume sous la veste), j’ai préféré réaliser un patron maison. Un tuto est disponible à la fin de ce message.

Ce n’est pas un modèle très compliqué mais je suis ravie d’avoir concrétisé exactement ce que j’avais en tête. De plus, ce top me permettra de porter à nouveau des jupes que j’aime beaucoup, mais que je ne mets pas car je ne sais jamais avec quoi les associer !

pull1

 

pull2

 

pull3

 

pull4

 

pull5

 

pull6

 

pull7

 

pull8

 

pull9

 

pull10

 

pull12

 

Tuto pour réaliser un top avec empiècement rectangulaire à volant :

Le patron :

  •  Partir d’un haut tout simple, droit, avec pinces poitrine. Pour ma part, je me suis fait un patron de base  en utilisant le haut de la robe Viviane de République du Chiffon. C’est celui que j’utilise pour tous mes essais.
  • Dessiner les 3 parties 1, 2, 3 sur le devant. La partie 1 fait à peu près 4,5 cm de large. Le bas des parties 1 et 2 arrive comme indiqué sur le schéma par rapport à l'emmanchure.
  • Découper sur les traits roses. Il faudra penser à ajouter les marges de couture de part et d’autre de ces traits roses.
  • Pour le volant j’ai découpé un rectangle de 1 m de long sur 4,5 cm de large, pour une largeur finale de 3,5 cm. J’ai utilisé la lisière du tissu car sa finition le permettait. Si on doit faire un petit ourlet, le prévoir dans la largeur du volant.

Montage :

  • Froncer le volant puis le bâtir tout autour de la pièce 2 en accumulant un peu  les fronces dans les coins (afin que ça ne tire pas)
  • Ensuite assembler les deux parties 1 de chaque côté de la partie 2
  • Coudre la partie 3 à l’ensemble. Le devant est terminé !
  • Terminer le montage de la blouse de façon habituelle. Pour l’encolure, j’ai fait une finition à la main avec un biais.

pulltuto

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par marielle et cie à 20:53 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22/10/17

Un tour à la Défense

Un quartier dans lequel je n’ai jamais l’occasion d’aller. Et pour cause ! Je ne suis pas dans les affaires, je serais un bien piètre investisseur. Après le petit tour à Belleville de mon message précédent, je vous propose une tout autre promenade, sans aiguille et sans fil cette fois, mais avec mon appareil photo. Hier, j’ai arpenté la dalle tout l’après-midi avec le sentiment d’être projetée dans un monde irréel de science-fiction et de bande dessinée…

 

def1

 

 

 

 

def2

 

 

 

def3

 

 

 

def5

 

 

 

 

def14

 

 

 

def4

 

 

 

_DSC8348

 

 

 

_DSC8322

 

 

 

def8

 

 

 

def9

 

 

 

def11

 

 

 

12

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par marielle et cie à 17:10 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,