03/11/16

Ondine

Ondine m’a accompagnée pendant les vacances. Et le temps passé à ses côtés a été bien agréable, aussi doux que la sonorité de ce prénom. J’ai utilisé un tissu de ma réserve que je savais un poil trop épais, mais cette couleur brique me tentait depuis trop longtemps : j’ai accepté le risque ! Je l’ai agrémenté d’un passepoil et de boutons argentés. Et j’ai découvert que cette association brique et argenté fonctionne vraiment très bien !

Pour le montage de la robe, je n’ai eu aucun problème. Toutes les parementures sont réalisées dans un coton coordonné très fin pour éviter les épaisseurs dues à mon tissu. Seules modifications :

  • j’ai taillé la doublure du plastron d’une seule pièce contrairement au patron
  • j’ai remplacé le zip prévu dans le dos par une ouverture de 11cm fermée par un bouton et une bride. J’arrive à enfiler la robe ainsi, sans grande aisance mais sans difficulté non plus
  • j'ai supprimé les mancherons pas vraiment envisageables avec ce  tissu
  • les boutons sont directement cousus sans les boutonnières

J’ai oublié de rallonger la jupe comme je le fais habituellement, mais en fait cela n’aurait pas été nécessaire. La longueur prévue est suffisante.

Allez, j'ai hâte de vous montrer Ondine (République du Chiffon). Place aux photos !

ONDINE1

 

ONDINE2

 

ONDINE3

 

ONDINE4

 

ONDINE5

 

ONDINE6

 

ONDINE7

 

ONDINE8

 

ONDINE9

 

ONDINE10

 

ONDINE11  

Posté par marielle et cie à 20:07 - - Commentaires [30] - Permalien [#]
Tags : , ,


20/10/16

En finir vite avec Hedwige

Chacune a son uniforme. Quand je n’ai pas trop le temps ou l’envie de réfléchir à ma tenue, j’enfile un slim, une chemise et un pull… Cela m’arrive assez souvent en fait, donc pour moi la chemise est une valeur sûre !

Hedwige (dernier PDF de République du Chiffon) m’a beaucoup plu avec son style « boyfriend ». Il faut dire que je viens de recevoir ma première commande passée chez Pretty Mercerie : un mélange viscose et lin agrémenté d’un motif très frais, moutarde et noir. L’association de ce tissu fin, fluide, très doux et de la coupe un peu ample de la chemise s’est aussitôt imposée. Et je ne regrette pas : le patron est parfait et le tissu un vrai plaisir à coudre !

Pour les photos, je porte Hedwige avec un pantalon Jacques (République du Chiffon) de couleur moutarde réalisé il y a un peu plus d’un an, beaucoup porté et non montré sur le blog.

Pour tout vous avouer, après avoir découvert dimanche dernier la nouvelle collection RDC, je me suis dépêchée de terminer la chemise, afin de m’atteler aux patrons que j’ai commandés : le manteau Ernest et la robe Ondine ! De si belles pièces, ça motive !

ahed1

 

ahed0

 

ahed2

 

ahed3

 

ahed4

 

ahed6

 

ahed7

 

ahed8

 

ahed9

 

ahed10

 

Posté par marielle et cie à 19:59 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08/10/16

Captivante peut-être ... fuyante sûrement !

Première réalisation d’un modèle de la marque MLM patrons avec la robe « La captivante » initiée par l’achat à Montmartre d’un coupon de viscose tachetée aux belles couleurs automnales. Je souhaitais me coudre une robe à porter ceinturée, ayant une coupe assez droite mais un peu cintrée cependant. Après quelques recherches sur le net, je commandais le patron de La captivante car il répondait au mieux à ces critères. Plusieurs versions sont proposées : blouse, robe, avec ou sans patte de boutonnage, avec ou sans empiècements dos/épaules. J’ai choisi la totale avec patte de boutonnage et empiècements bordés de passepoil.

Le modèle n’est pas difficile à réaliser d’autant plus que les explications sont claires et complètes, mais le choix d’un tissu fuyant et qui se déforme facilement a franchement compliqué l’affaire. Finalement, je crois que JE DETESTE LA VISCOSE !!! Et les épingles la détestent aussi, car à peine plantées, elles se font la malle…

Pour ce qui est du patron, j’ai bien suivi le tableau de mensuration et j’ai taillé un S. Mais la robe est bien trop grande en largeur, ainsi qu’au niveau des emmanchures et des manches. Un XS aurait largement suffi et cela m’a déçue. Il m’est impossible de la porter non ceinturée. Bon ce n’est pas très grave puisque c’était mon intention… Avec la fluidité du tissu, l’ampleur passe, mais avec un autre tissu, le résultat aurait pu être pire. Comme je trouvais que les poches ajoutaient encore de l’ampleur et se devinaient trop facilement sous le tissu en plus d’être trop basses, j’ai décidé de les découdre une fois la robe terminée.

Cette expérience avec la viscose m’a rendue d’humeur maussade… Il est vraiment difficile de couper et de coudre de façon précise un tissu aussi fuyant. Est-ce que je suis la seule à connaître ces déboires? J’aurais peut-être dû utiliser de l’amidon en bombe comme on peut le lire ici ou là. En tout cas, je suis preneuse de tout conseil !

mlm10

 

mlm2

 

mlm3

 

mlm4

 

mlm5

 

mlm6 

 

mlm7

 

mlm8

 

mlm9

 

mlm11

 

mlm12 

Posté par marielle et cie à 16:59 - - Commentaires [34] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12/09/16

Et ce n'est pas parce que c'est ma fille !

Dans la collection printemps-été de Pauline Alice, j’ai beaucoup aimé la jupe Safor, une jupe droite et structurée. Je savais qu’un jour ou l’autre j’allais la coudre. Et puis la très jolie version de Marie-Gabrielle dans un imprimé très frais visible sur son compte IG (je ne dis pas cela parce que c’est ma fille... Hum, hum !), a précipité mon projet. J’ai choisi de réaliser un vêtement mi-saison dans un jean acheté aux Tissus Reine à Montmartre. J’ai cousu la version courte dans ma taille habituelle (36) et je trouve la jupe seyante et bien coupée. Je l’ai cependant allongée de 6 cm au niveau de la ligne d’allongement indiquée sur le patron. Le jean étant légèrement épais, j’ai coupé les poches dans un coton fin marine afin d’éviter les surépaisseurs. J’imagine très bien la Safor portée avec des collants cet automne.

safor1

 

safor2

 

safor3

 

safor4

 

safor5

 

safor6

 

safor7

 

safor8

 

safor9

 

safor10

Posté par marielle et cie à 17:47 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30/08/16

Du style cow-girl à l’esprit victorien, il n’y a qu’un pas…

Je vous propose un avant-goût de l’automne avec cette chemise très inspirée des nouvelles collections automne hiver. Les sources d’inspiration sont nombreuses que ce soit dans les vitrines ou sur le net : non seulement le petit volant autour du cou n’est pas révolu, mais il s’affiche aussi autour des poignets !

Pour coudre une chemise à l’esprit victorien, j’ai utilisé le patron de Johanna la cow-girl (République du chiffon) dont je n’ai pas modifié le corps (réalisé sans empiècements devant) mais seulement le col et les poignets. Cependant, les modifications se sont avérées nettement moins faciles que prévu. J’ai dû faire plusieurs essais et découdre plusieurs fois avant de parvenir à de bonnes proportions qui donnent une impression de légèreté et de modernité : du victorien certes mais sans lourdeur ! Je pensais réaliser des volants en double épaisseur pour une belle finition, mais en constatant l’effet empesé qui en résultait, j’ai dû tout découdre pour un volant simple fini par un petit point bourdon. La jolie viscose Lili - Mini  Labo (Atelier Brunette) achetée l’an passé pour un projet qui n’a pas vu le jour, ne m’a pas facilité le travail. Je l’ai trouvée assez fuyante à coudre. En revanche, elle est très agréable à porter !

vi8

 

vi6

 

vi9

 

vi1

 

vi2

 

vi16

 

vi3

 

vi4

 

vi13

 

vi7

 

vi14

 

vi11

 

vi19

 

vi5

Merci à Astrid qui a posé pour les photos... et qui préfère porter le col déboutonné !

Posté par marielle et cie à 17:32 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


20/08/16

La veste d'Agnès

 C’est le retour des vacances… Après une petite pause estivale, je reviens sur le blog non pas pour vous montrer une couture personnelle, mais une réalisation d’Agnès. Agnès est une amie de Marie-Gabrielle, qui s’est remise à coudre assez récemment après avoir appris enfant auprès de sa grand-mère. Pourtant quand je vois ce qu’elle est capable de faire j’ai du mal à le croire !

Je vais d’abord laisser Agnès présenter son modèle :

‘’J'ai trouvé ce wax au marché d'Antony et j'ai rapidement fait le lien avec la veste Blanche de la Maison Victor (juillet août 2015). C'était ma première veste avec col tailleur et malgré le nombre de pièces tout s'est bien passé. J'ai volontairement "zappé" les poches passepoilées, cela va tout de suite beaucoup plus vite... Avec ce tissu pas question de se prendre la tête avec les raccords et puis vu la largeur du coupon de wax il n'y avait pas trop de rab ...
En ce moment je suis dans une période bleue et malgré le motif un peu fort, la veste est quasiment passe-partout avec un jean !
J'ai coupé la taille 36, optimiste que je suis. Je porte toujours ce genre de veste ouverte et j'aime bien avoir une coupe un peu ajustée ce qui est parfaitement respecté ici je trouve. La veste Blanche était pour moi le patron correspondant le plus à la coupe que j'aime, mais je dois avouer que le choix du tissu du magazine n'est pas très moderne....
Pas de modifications donc si ce n'est que j'ai finalement rajouté des poches plaquées. Un gros bouton bleu marine, une doublure en coton très fin et le tour était joué. La doublure tombe très bien mais il faut prendre soin de la fixer par l'intérieur à certains endroits, cela donne beaucoup plus de tenue (col, emmanchures...). Par contre le rentré de wax prévu au bas de la veste est un peu trop généreux, me semble-t-il. Maintenant que le patron est découpé, à moi les petites vestes qui habillent immédiatement même avec un jean et un top tout simple !"

Veste Blanche, la Maison Victor, numéro de juillet-août 2015

Wax et doublure Alain et Chantal au marché d'Antony le mardi. Bouton Bernard, mercier au marché d'Antony

Agnès est opticienne. Après une expérience de 10 ans comme responsable de boutique, elle a décidé d’ouvrir son propre magasin indépendant il y a quelques mois. Cet espace, aménagé avec beaucoup de goût, est à son image : coloré, gai, agréable, si bien qu’il a été un cadre parfait pour les photos. (J’aurais dû le montrer plus et notamment une superbe verrière). Le petit top blanc qu’elle porte est aussi cousu main.

agn2

 

agn3

 

agn8

 

agn11

 

agn5

 

agn9

 

agn7

 

agn10

 

agn4

 

agn6

 

agn1

Agnès est passionnée par son métier, cela se sent dès qu’on discute avec elle de ses expériences parfois très touchantes auprès de très jeunes enfants ou de personnes âgées, ou de son désir de dénicher de belles montures originales ou plus classiques, rétro, voire innovantes dans les matériaux utilisés. Voilà ce qu’elle en dit : « Je choisis mes montures auprès de créateurs de lunettes, indépendants comme moi. Parfois des maisons familiales du Jura ou des designers danois. Je n'hésite pas à aller visiter mes fournisseurs ce qui m'a emmenée jusqu'à Copenhague l'an dernier. » En effet, il faut savoir que le Jura est le berceau de la lunetterie française. 

Maintenant, je n’espère qu’une seule chose : que ce message la motive pour créer un blog ou un compte IG afin de nous faire profiter de ses réalisations et de ses expériences de couture !

L’Atelier aux Lunettes, 5  rue Jean Moulin à Antony (Tout près du marché. Tiens, tiens… C’est pratique pour les tissus !) 

Instagram L'atelier aux lunettes

Site  L'atelier aux lunettes  

Posté par marielle et cie à 13:32 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14/07/16

Jackie est dans la lune...

 Enfin un tête à tête avec Jackie ! Jackie est la combinaison de la dernière collection République du Chiffon. Comme je l’ai indiqué dans un message précédent, j’ai préféré réaliser une toile et ma prudence a été récompensée.

Pour aider celles qui souhaitent coudre la combinaison (un blog sert à cela en priorité), je vais être assez précise car les modifications à faire dépendent beaucoup de la morphologie de chacune. Mes mensurations coïncident exactement avec la taille 36 pour la poitrine et la taille, mais pas au niveau des hanches où je suis plus étroite : je mesure entre 87 et 88 cm, au lieu des  90 cm indiqués dans le tableau. Ce détail a, je pense, de l’importance pour la suite.

J’ai réalisé une première toile sans mancheron complètement fidèle au patron en taille 36, si ce n’est l’ajout de 1 cm de hauteur au buste et 2 cm en haut du pantalon ainsi qu’au bas. Etant assez grande, je le fais toujours.

J’ai enfilé cette toile sans difficulté : la ceinture passe au niveau des hanches sans véritable aisance mais sans forcer non plus. Par contre, j’ai trouvé le pantalon très inconfortable au niveau du bassin et pas du tout seyant non plus. Il avait tendance à écraser les fesses comme s’il manquait du tissu (alors que mon tour de hanche est inférieur à celui du tableau).

J’ai bien envisagé de réaliser le bas en 38 mais ce n’était pas une bonne solution car il aurait été trop grand au niveau de la ceinture et surtout au niveau des cuisses. En regardant le patron de plus près et surtout en le comparant à Emile qui a une très jolie coupe, je me suis rendue compte que les côtés extérieurs du pantalon Jackie sont droits, sans courbure au niveau des hanches, alors qu’Emile est légèrement galbé. J’ai donc modifié Jackie en le galbant comme Emile depuis la ceinture jusqu’au haut des cuisses. Attention cela implique de modifier aussi la forme des poches de la même façon.

Une deuxième toile du bas m’a permis de valider ces modifications avec un gain de confort et une coupe plus flatteuse.

Pour la version finale, j’ai utilisé un crêpe de coton qui contient un peu d’élasthanne (Sacrés Coupons). Le confort est encore accru par le choix de ce tissu.

Attention, il y a une petite erreur sur le schéma au niveau de la première étape de préparation des mancherons, erreur signalée et clairement expliquée par Tiphaine et Sandra. A propos des mancherons, je ne suis pas convaincue par leur finition : les nombreuses marges de couture sont simplement poussées vers l’intérieur du vêtement et un petit ourlet finit le dessous de  bras qui a tendance à bailler un peu. J’ai bien pensé à les recouvrir d’un biais mais cela ajouterait encore des épaisseurs de tissu là où il y en a déjà beaucoup.

Pour conclure, j’ai passé beaucoup de temps sur Jackie, mais je sais que je vais la porter cet été. Je me sens bien et vraiment à l’aise dans cette version modifiée. Pour les photos, je la porte avec une ceinture en cuir. J’aime beaucoup ce tissu marine avec des cercles en partie effacés qui m’évoquent le disque lunaire avec ses mers et ses cratères …

_DSC0120

 

_DSC0156

 

_DSC0163

 

_DSC0124

 

_DSC0189

 

_DSC0168

 

_DSC0107

 

_DSC0148

 

_DSC0188

 

_DSC0159

 

_DSC0155

 

_DSC0175

Posté par marielle et cie à 21:16 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06/07/16

Couture expérimentale...

A l’annexe, c’est la semaine productive de l’année ! Il faut dire que tous les facteurs sont réunis pour une boulimie de couture :

- je suis en vacances

- Monsieur est en déplacement

- je n’aime pas le foot

- le temps est pourri

Que faire si ce n’est passer des heures en tête à tête avec ma machine à coudre ?

J’avais envie de coudre une robe ou une blouse avec une touche folklorique, très tendance en ce moment. J’ai bien pensé à une version de la blouse Areli (République du chiffon), mais avec quelques doutes cependant : une blouse sans manche pour un été qui s’annonce des plus courts...! J’aime bien faire la rabat-joie parfois…

Le déclic s’est produit en découvrant la très jolie Clover Dress chez Un chas. J’ai dans ma réserve quelques chutes de tissu Malhia Kent (achetées 1 ou 2 euros pièce, à bon entendeur…) que j’ai beaucoup contemplées tant ces tissés sont magnifiques, mais sans trop savoir qu’en faire. Agrémentées d'un galon, elles seraient parfaites pour un empiècement esprit folk. Pour la forme de la blouse, autant la dessiner moi-même. J’ai repris ma base polyvalente de haut et j’ai découpé le devant en un puzzle de quatre pièces : l’empiècement, ses deux côtés avec pince, et le bas avec une découpe arrondie sous la poitrine et légèrement froncé juste sous le plastron. Ensuite, l’étape de la toile m’a permis de valider les proportions. Pour la version finale, j’ai utilisé un crépon orange déniché l’an passé chez Sacrés Coupons, et un galon de la mercerie Saint-Pierre. J’ai préféré thermocoller l’empiècement pour protéger le tissage sur l’envers du tissu Malhia Kent. Les manches sont trois-quarts, cela va sans dire ! La découpe arrondie vers le bas, pas très visible sur les photos, se voit cependant mieux sur les profils. Et pour une fois, malgré mes réticences, je regarde l'objectif.

kent20 - Copie

 

folk10 - Copie

 

folk8 - Copie

 

folk11 - Copie

 

folk2 - Copie

 

folk6 - Copie

 

folk3 - Copie

 

folk4 - Copie

 

folk5 - Copie

 

folk7 - Copie

 

folk14

Posté par marielle et cie à 13:28 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03/07/16

Emile bis

J'ai récidivé avec Emile (dernière collection de République du chiffon) mais pour Astrid cette fois. Elle avait en effet bien aimé ma première version en wax et m'avait naturellement demandé de lui en coudre un. La seule contrainte : un tissu plutôt graphique avec une touche de vert. J’ai pu satisfaire son choix au marché Saint-Pierre (Tissus Reine). En ce qui concerne le montage du pantalon, j’ai tout dit dans mon post précédent. Emile a été le prétexte pour faire des photos en extérieur. Pour une fois que nous avons le temps et l’occasion, j’en ai bien profité ! J’aime  beaucoup photographier et les selfies à la télécommande sont un peu frustrants. Merci à Astrid qui a bravé la fraîcheur (de juillet…) pour poser.

emil1 - Copie

 

emil11 - Copie

 

emil7 - Copie

 

emil2 - Copie

 

emil4 - Copie

 

emil10 - Copie

 

emil12 - Copie

 

emil9 - Copie

 

emil8 - Copie

 

emil6 - Copie

 

emil3 - Copie

 

emil5 - Copie 

Posté par marielle et cie à 17:23 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23/06/16

Couture expérimentale...

Une nouvelle inspiration virtuelle mais la source d’inspiration n’est décidemment pas très originale puisqu’il s’agit de la dernière collection Sézane.

Je suis à nouveau partie de ma base de haut tout simple dont j’ai redessiné le dos en deux pans arrondis. J’ai bordé ces pans et le devant d’un volant coupé en rond donc dans le biais. Bien entendu, j’ai commencé par coudre une toile qui m’a permis de réfléchir à l’ordre d’assemblage des pièces. Je dois avouer que ça n’a pas été très facile en raison du tissu utilisé : un voile de coton Paul & Joe très fin, acheté l’an passé sur le marché d’Antony. Les épingles ne tenaient pas en place ! Malgré sa finesse, le tissu est d’une très belle qualité vu qu'il a résisté à mes mauvais traitements et à mes étirements pour éviter des petits plis lorsque je le cousais. J’ai dû réduire pas mal la tension du fil pour parvenir à le piquer sans trop de difficultés. Je crois que la couleur de ce coupon m’a fascinée : une couleur minérale, discrète et pourtant toute en brillance (je pense qu’il contient des fils de lurex). Il serait parfait pour la robe couleur de lune de Peau d’Âne… A défaut de robe de princesse, voici ma version du top :

dore8 - Copie

 

dore2 - Copie

 

dore1 - Copie

 

dore3 - Copie

 

dore5 - Copie

 

dore9 - Copie

 

dore7 - Copie

 

dore12 - Copie

 

dore11 - Copie

 

dore4 - Copie

 

dore13 - Copie 

Posté par marielle et cie à 15:59 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , , ,