18/10/17

Un tour à Belleville

Un petit évènement aujourd’hui sur le blog car il s’agit de mon premier patron Louis Antoinette ! J’ai eu un gros coup de coeur pour la robe Belleville, aussi je l’ai commandée le jour de sa sortie (ou presque …). Aucune modification à faire : la coupe est parfaite, elle taille bien (36 pour mon 36 habituel) et le livret est extrêmement clair. Je trouve cette robe vraiment seyante, et je n’ai pas boudé le plaisir de la porter jambes nues compte tenu des températures actuelles ! J’ai juste réalisé un petit point à la croisure pour assurer un décolleté décent en toutes circonstances.

Pour le tissu, il s'agit d'une viscose de Mondial Tissus dont j’aimais bien l’imprimé aux couleurs de l’automne. Elle est assez fine aussi je l’ai légèrement empesée avec de l’amidon en bombe avant de couper les pièces.

Nous avons vraiment de la chance actuellement avec tous ces créateurs talentueux, qui nous proposent des modèles modernes, aboutis, recherchés, faciles à porter, et tellement agréables à coudre !

bv1

 

bv2

 

bv3

 

bv4

 

bv5

 

bv6

 

bv7

 

bv8

 

belleville 9

 

bv10

 

bv11

 

bv12

 

bv13

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par marielle et cie à 16:44 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , ,


27/09/17

Folksong

Quand j’ai cousu pour la première fois la robe Forget me not de Slow Sunday Paris, je n’avais qu’une idée en tête : réaliser une version automnale dans un esprit folk. Ce patron est tellement seyant ! Puis, ce projet a attendu plus d’un an…

Désormais il a pris forme dans une toile fluide Paul and Joe achetée sur le marché d’Antony, dont la couleur se situe entre le marine et l’aubergine. Le galon provient de la mercerie de Sceaux qui propose un très grand choix de fournitures (elle n’a rien à envier aux merceries du marché Saint Pierre). J’ai coupé la robe en 36 comme la version été, mais j’ai cependant ajouté un centimètre au milieu du dos. La frileuse que je suis porte souvent en hiver un petit caraco sous ses vêtements, aussi cette version nécessite un peu plus d’aisance ! Par chance, deux modèles de manche longue sont proposés en téléchargement libre sur le journal du site. Je n’ai pas eu à les dessiner !

folk1

 

folk2

 

folk3

 

folk4

 

folk5

 

folk6

 

folk7

 

folk8

 

folk9

 

folk10

 

folk16

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par marielle et cie à 16:33 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05/09/17

La greffe a pris

Ce serait vraiment trop dommage de ne pouvoir porter Nellie, un des derniers modèles de République du Chiffon, qu’en été ! Ce top est tellement adorable qu’on a envie d'en profiter toute l’année !

Aussi j’ai tenté une greffe des manches, le donneur étant le chemisier Suzon (de RDC toujours).

Un test avec des toiles m’a permis de constater que les manches de Suzon, en téléchargement libre ici, conviennent pour Nellie même si les emmanchures sont un peu différentes. L’embu n’est pas très important mais il a été suffisant pour ma morphologie.

J’ai taillé en 36 et réduit la largeur finale du volant de un cm. Le tissu est un chambray tout doux de ma réserve, les boutons noirs dénichés en brocante apportent, je trouve, une note faussement sage. Merci à Armelle qui s'est chargée de quelques photos, ce sont celles que je préfère !

nel1

 

nel2

 

nel3

 

nel4

 

nel5

 

nel6

 

nel7

 

nel8

 

nel9

 

nel10

 

nel11

 

nel12

Enregistrer

Enregistrer

Posté par marielle et cie à 12:59 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30/08/17

Un évènement annuel

C’est l’évènement annuel de l’annexe, un peu comme le hanami au Japon… Chaque été, Astrid (Melle Annexe 2) profite de ses vacances pour se coudre un vêtement, et ce qui est devenu désormais une tradition se déroule toujours ainsi :

-  trois jours pour choisir le modèle

-  un mois pour se motiver

- trois jours pour coudre le vêtement 

Elle avait très envie d’une veste légère dans l’esprit kimono. Cela lui a permis d’utiliser un patron que nous avions déjà : la Tokyo Jacket de Tessuti. Le montage est accessible à un débutant car la veste est non doublée, mais l’assemblage des bandes d’encolure et de manches demande un peu de soin. Astrid a choisi  un coton Paul and Joe un peu épais avec des fils de chaîne et trame de couleurs différentes (noir et bleu foncé) au marché d’Antony.

Bon, la période préparatoire a été longue… mais je trouve qu’elle se débrouille vraiment bien ! Ses créations annuelles lui ont donné les bases de la couture et l’envie d’un résultat soigné.

Merci à Astrid qui pour mon plus grand plaisir de photographe amatrice a bien voulu poser dans son kimono. Le décor est plus urbain que les cerisiers en fleurs du Japon ... qui sont la raison de la fête du hanami !

kim1

 

kim2

 

kim3

 

kim4

 

kim5

 

kim6

 

kim7

 

kim8

 

kim9

 

kim10

Posté par marielle et cie à 14:02 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23/08/17

Une blouse sans nom

Après les épaules dénudées des vacances, un petit vent de rentrée souffle sur l’annexe  avec cette blouse sans nom et sans identité. En effet, il s’agit d’un patron fait maison ou plutôt issu d’une adaptation d’un chemisier japonais réalisé au début du blog … On va assumer le lien vers ces vieilles photos du blog … des photos que je ne regarde jamais … Je ne sais pas trop pourquoi mais je n’en ai vraiment pas envie! Je n’ai jamais trop aimé les retours vers le passé.

Les premières images des nouvelles collections automne m’ont donné envie d’une blouse à col froufroutant (toujours tendance dans les vitrines), sans pied de col, boutonnée dans le dos, froncée, avec empiècements devant et dos. Une envie bien  précise ! J’ai bien pensé à la très jolie Dahlia de Dessine-moi un patron déjà réalisée à l’annexe et beaucoup portée. Mais en fouinant dans mes livres japonais je me suis dit que ce chemisier offrait l’avantage de comporter déjà les empiècements devant et dos. Il suffisait de déplacer la patte de boutonnage vers le dos, et de transformer l’encolure V en encolure arrondie pour adapter un volant.

Le tissu est un énorme coup de cœur (partagé avec la personne qui m’accompagnait !) chez Dreyfus au marché Saint Pierre. C’est un coton damassé de petits motifs triangulaires, un peu froissé comme le crépon, déniché au rez-de-chaussée du magasin sur l’étal des plumetis contre les fenêtres. Il existe en bleu, écru, ocre, aubergine. En revanche, ce tissu est extrêmement fluide et mou : une horreur pour couper les pièces car il se déforme facilement, et le thermocollage de la patte de boutonnage est obligatoire ! Il faudrait peut-être l’amidonner.

Allez, on revient dans le présent avec des photos actuelles :

ocre1

 

ocre2

 

ocre3

 

ocre5

 

ocre6

 

ocre7

 

ocre8

 

ocre9

 

ocre12

Enregistrer

Enregistrer

Posté par marielle et cie à 16:41 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,


16/07/17

Anissa version noire

« Dis, on ne pourrait pas repousser le départ en vacances d’un ou deux jours? Je voudrais me coudre un deuxième combishort. »

Il faut dire que j’ai tellement hésité pour le choix du tissu ! D’une part une très jolie viscose noire légèrement texturée pour une version habillée, de l’autre une viscose avec un motif de palmier pour une version détente. Mon doute était tel que j’ai demandé conseil sur IG, et la viscose noire a fait l’objet d’un quasi-consensus.

Aussi je vous montre aujourd’hui cette version d’Anissa de Chez Machine. Pour être cohérente avec le style, j’ai choisi le modèle avec les boutons dans le dos (ce n'est pas pratique mais c'est beau !), et j'ai supprimé les poches. Comme le tissu est fluide, pour profiter de son très beau tombé et pour plus de confort, j’ai taillé Anissa en 38 (j’étais entre le 36 et le 38 d’après le tableau), j’ai ajouté 3 cm au buste et 3 cm au bas du short (qui dit habillé dit short un peu plus long - pour ne pas dire que je n’ai plus vingt ans) . Une rapide toile m’a permis de valider ces modifications. Je suis devenue une inconditionnelle de la toile, et pour un combishort je la conseille fortement.

Que dire pour exprimer mon enthousiasme ? Ce patron est top ! Il a une jolie coupe très fidèle aux photos du site pour lesquelles j’avais eu un véritable coup de cœur. Le tunnel pour la ceinture est conçu d’une façon astucieuse, le livret d’explications est on ne peut plus clair. Anissa a été un véritable plaisir à coudre, et j’ai rarement éprouvé autant de satisfaction à porter ce que je couds.

Aussi, je n’ai qu’une envie : réaliser la deuxième version.

«  Comment ça, on a déjà réservé ? C’est trop tard pour repousser le départ alors …»

Bon, il me reste à ranger Anissa dans la valise et vous souhaiter de bonnes vacances !

ani1

 

ani2

 

ani3

 

ani4

 

ani5

 

ani6

 

ani7

 

ani8

 

ani9

 

ani10

 

ani12

 

ani14

Enregistrer

Posté par marielle et cie à 17:29 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , ,

12/07/17

Un tuto pour les volants d' Imaia

 

_DSC5659

Suite aux demandes concernant la version avec volants aux emmanchures du top Imaia de Slow Sunday Paris, j’ai décidé de faire une réponse collective. Et comme j’ai un sens de l’ordre (trop) poussé, j’ai préféré placer le tuto à la fin du message !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par marielle et cie à 11:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10/07/17

Ada et les bancs de poissons

Chaque année, c’est la même équation : début de vacances + pluie = boulimie de couture. Mais ça ne va pas durer. Paradoxalement, même si j’aime coudre, je me lasse assez vite des tête-à-tête qui s'éternisent avec ma machine à coudre !

J’ai donc profité de mon oisiveté du moment pour réaliser une jupe que je lorgne depuis sa sortie : la jupe Ada de Wear Lemonade.

Image1

C’est la première fois que je couds un patron de cette marque et je suis ravie ! La jupe est seyante et les explications très précises.

J’ai légèrement modifié le patron. J’avais lu (mais je ne sais plus où) que la partie élastiquée du milieu dos faisait trop de plis. D’après le tableau des mensurations, je suis plutôt sur du 38 pour la taille et du 36 pour les hanches. J’ai pris le parti de tailler la jupe entièrement en 36 et de supprimer l’élastique de la partie centrale dos. J’ai eu de la chance : la jupe tombe parfaitement ainsi et c’est visible sur la photo avec un gros plan sur le dos.

De plus, j’ai eu la satisfaction d’utiliser à nouveau un tissu de ma réserve (cela fait partie des bonnes intentions de ce début de vacances…) : un magnifique wax pour lequel j’ai eu un coup de cœur, acheté au mois de février au salon L’Aiguille en Fête. Je pense refaire pour l’automne une version unie qui mettra en valeur les découpes de cette jupe structurée. Le motif chargé du wax rend ces découpes assez peu visibles malgré mes surpiqûres. 

ada1

 

ada2

 

ada3

 

ada4

 

ada5

 

ada6

 

ada7

 

ada8

 

ada9

 

ada10

 

ada11

 

ada12

 

ada13

 

Posté par marielle et cie à 17:46 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04/07/17

Imaia version 2.0

Je récidive avec Imaia. Ce patron, que j’ai commandé dès la sortie de la très jolie collection été de Slow Sunday Paris, a vraiment été un coup de cœur ! Cette fois, j’ai cousu la version A en intercalant entre les emmanchures et les enformes des petits volants. Ils ne sont pas froncés mais coupés en arc de cercle pour plagier un modèle vu sur Pinterest.

J’ai utilisé un magnifique tissu de ma réserve conservé précieusement depuis des années et je ne le regrette pas. J’avais acheté ce tissu au cours d’un salon (MCI ou CSF, je ne sais plus…) sur un minuscule stand (dont j’ai oublié le nom…) proposant en tout et pour tout une dizaine de rouleaux de tissus bio, mais quels tissus ! Avec un toucher incomparable ! Compte tenu du prix assez élevé (et justifié), je me suis contentée d’un petit métrage mais je savais que j’en ferais bon usage. Il s’agit d’un coton très vaporeux et fin, avec un tissage à effet, aussi lâche que celui d’une gaze. J’ai essayé de restituer la richesse du tissu sur les photos, mais ce n’est pas facile.

Le tissu étant très fin, j’ai préféré thermocoller le biais qui sert d’encolure et de bretelles. Comme cela lui faisait perdre son élasticité naturelle, j’ai ajouté 5 cm sur chacune des parties bretelles.

Allez je vous montre Imaia version 2.0 !

bio1

 

bio5

 

bio2

 

bio14

 

bio4

 

bio6

 

bio7

 

bio8

 

bio9

 

bio10

 

bio11

 

bio12

 

bio13

 

bio3

Tuto pour des volants qui ondulent suffisamment :

Tracer un cercle de rayon entre 8 et 9 cm environ suivant la taille du top : le périmètre de ce cercle doit être au moins égal à la longueur du volant nécessaire (c’est-à-dire la longueur de l’emmanchure). Un rayon de 8 cm a été suffisant pour mon top en 36.

Tracer un deuxième cercle dont le rayon fait 7 cm de plus. Cela permet d’avoir au final un volant de 5 cm de largeur (7cm – 1cm (couture) -1cm(ourlet)).

Découper selon le trait : vous avez obtenu un volant.

Recommencer pour le deuxième.

Faire un ourlet sur le bord extérieur du volant ( qui correspond au plus grand cercle) : par exemple faire un repli de 0.5, puis un autre et piquer.

Piquer top et enforme en prenant le volant entre les deux sans le froncer. Couper le petit excédent de volant à l’extrémité.

_DSC5639

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par marielle et cie à 15:36 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : ,

28/06/17

Alerte canicule

Avec les  températures des semaines précédentes en région parisienne, et partout ailleurs du reste, j’ai rêvé d’une robe légère, légère… Etonnamment, je n’en ai pas dans ma garde-robe car nos destinations de vacances sont bien plus souvent les pays nordiques que les plages ensoleillées.

Parmi toutes les sorties de patrons pour l’été, le top Imaia chez Slow Sunday Paris répondait aux critères de mon plan canicule. J’ai transformé la version B avec volant en robe, en l’allongeant tout en réduisant un peu la forme trapèze. Une belle viscose extrêmement fluide et légère, achetée au marché d’Antony (provenant de Cyrillus d’après Gérard) se prêtait bien à cette forme ample.

La coupe et les finitions d’Imaia sont parfaites : un pli creux dans le dos, des emmanchures doublées d’enformes thermocollées qui ne baillent pas et qui ont une échancrure idéale. Je préfère porter la robe avec une ceinture réalisée dans le même tissu (largeur finale 3,5 cm et la laize du tissu pour la longueur).

Allez, je vous montre ma tenue alerte canicule. Un grand merci à Armelle pour ses photos prises sur le vif.

can1

 

can2

 

can3

 

can4

 

can5

 

can6

 

can7

 

can8

 

can9

 

can10

 

can11

 

can12

 

Posté par marielle et cie à 15:43 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , ,