Après les épaules dénudées des vacances, un petit vent de rentrée souffle sur l’annexe  avec cette blouse sans nom et sans identité. En effet, il s’agit d’un patron fait maison ou plutôt issu d’une adaptation d’un chemisier japonais réalisé au début du blog … On va assumer le lien vers ces vieilles photos du blog … des photos que je ne regarde jamais … Je ne sais pas trop pourquoi mais je n’en ai vraiment pas envie! Je n’ai jamais trop aimé les retours vers le passé.

Les premières images des nouvelles collections automne m’ont donné envie d’une blouse à col froufroutant (toujours tendance dans les vitrines), sans pied de col, boutonnée dans le dos, froncée, avec empiècements devant et dos. Une envie bien  précise ! J’ai bien pensé à la très jolie Dahlia de Dessine-moi un patron déjà réalisée à l’annexe et beaucoup portée. Mais en fouinant dans mes livres japonais je me suis dit que ce chemisier offrait l’avantage de comporter déjà les empiècements devant et dos. Il suffisait de déplacer la patte de boutonnage vers le dos, et de transformer l’encolure V en encolure arrondie pour adapter un volant.

Le tissu est un énorme coup de cœur (partagé avec la personne qui m’accompagnait !) chez Dreyfus au marché Saint Pierre. C’est un coton damassé de petits motifs triangulaires, un peu froissé comme le crépon, déniché au rez-de-chaussée du magasin sur l’étal des plumetis contre les fenêtres. Il existe en bleu, écru, ocre, aubergine. En revanche, ce tissu est extrêmement fluide et mou : une horreur pour couper les pièces car il se déforme facilement, et le thermocollage de la patte de boutonnage est obligatoire ! Il faudrait peut-être l’amidonner.

Allez, on revient dans le présent avec des photos actuelles :

ocre1

 

ocre2

 

ocre3

 

ocre5

 

ocre6

 

ocre7

 

ocre8

 

ocre9

 

ocre10

 

ocre12

Enregistrer