Avec les  températures des semaines précédentes en région parisienne, et partout ailleurs du reste, j’ai rêvé d’une robe légère, légère… Etonnamment, je n’en ai pas dans ma garde-robe car nos destinations de vacances sont bien plus souvent les pays nordiques que les plages ensoleillées.

Parmi toutes les sorties de patrons pour l’été, le top Imaia chez Slow Sunday Paris répondait aux critères de mon plan canicule. J’ai transformé la version B avec volant en robe, en l’allongeant tout en réduisant un peu la forme trapèze. Une belle viscose extrêmement fluide et légère, achetée au marché d’Antony (provenant de Cyrillus d’après Gérard) se prêtait bien à cette forme ample.

La coupe et les finitions d’Imaia sont parfaites : un pli creux dans le dos, des emmanchures doublées d’enformes thermocollées qui ne baillent pas et qui ont une échancrure idéale. Je préfère porter la robe avec une ceinture réalisée dans le même tissu (largeur finale 3,5 cm et la laize du tissu pour la longueur).

Allez, je vous montre ma tenue alerte canicule. Un grand merci à Armelle pour ses photos prises sur le vif.

can1

 

can2

 

can3

 

can4

 

can5

 

can6

 

can7

 

can8

 

can9

 

can10

 

can11

 

can12