J’ai toujours bien aimé la robe salopette, et j’en ai vu quelques-unes apparaître dans les collections de printemps. Je me suis souvenue que j’avais un modèle dans le Coudre c’est facile (hors-série 5). Même s’il évoquait plus le tablier de jardinier que la robe salopette, je pouvais m’approcher de l’objet de mes envies à condition de réduire l'ampleur. Mais voilà, je traversais une mauvaise passe en couture à ce moment-là  et me lancer dans une modification de patron allait forcément me créer des problèmes … Et bien sûr je me suis retrouvée à devoir assembler un haut de robe qui faisait mystérieusement 10 cm de moins que le bas. La robe a attendu deux mois au fond d’un placard, jetée là par dépit … Mais comme en ce moment, je n’ai vraiment pas de temps pour coudre et pour entamer un nouveau projet, j’ai ressorti la robe et j’ai recoupé un nouvel empiècement à la bonne taille dans les restes de tissu qui fort heureusement étaient suffisants ! J'aime bien le principe des noeuds pour attacher les bretelles, et de plus c'est pratique car on peut ainsi adapter la longueur de la robe.

Tissu : lin épais et un peu rustique avec un beau tombé de la mercerie de Sceaux

Boutons métalliques : Moline Mercerie marché Saint Pierre, boutons grâce auxquels j’ai fait la connaissance de la très charmante et pétillante Annie Coton, tout à fait à l’image de son blog du reste… Nous nous sommes retrouvées côte à côte à choisir nos boutons, et nous nous sommes instantanément reconnues mutuellement !

 

Copie - sal1

Copie - sal4

Copie - sal1000

Copie - sal9

Copie - sal10

Copie - sal2

Copie - sal6

Copie - sal3

Copie - sal8